On Instagram
LCM

A WALK ON THE DARK SIDE

La nouvelle et très attendue deuxième édition de la collaboration entre Mizuno et Hajime Sorayama sera disponible en Europe et aux États-Unis le 5 novembre

Hajime Sorayama est devenu une légende au Japon et à l’étranger pour ses « sexy robots », ainsi que pour ses créations artistiques mélangeant à la fois les beaux-arts, l’illustration et le design industriel. Son style unique d’« hyperréalisme » recherche la beauté aussi bien dans le corps humain que dans la machine. Le travail de Sorayama, tant dans le monde de l’art qu’auprès de grands noms de la mode, lui a valu de faire l’objet d’un culte dans l’univers de la mode, comme en témoigne l’incroyable succès de sa première collaboration avec MIZUNO en février 2021.

La brillance du métal à la limite de la fusion est au cœur de l’esthétique de Hajime Sorayama, tout comme les courbes élégantes et les lignes sinueuses. Ces éléments se prêtent particulièrement bien à la WAVE PROPHECY 10 et à son aspect épuré et résolument moderne. Ce nouveau modèle conserve les fondements de la collaboration, tandis que la couleur argentée, semblable à celle d’un robot, est remplacée par un noir métallisé.

La WAVE PROPHECY est sans aucun doute l’une des chaussures les plus futuristes jamais créées. Cette toute nouvelle collaboration avec Sorayama a été conçue pour célébrer la 10ème génération de WAVE PROPHECY avec la semelle INFINITY WAVE, qui réunit les technologies structurelles de Mizuno et les fait évoluer. Cette semelle est structurée pour plus de légèreté et de flexibilité. Elle présente une vague supérieure argentée et une semelle extérieure reprenant des motifs de pneus. La semelle intermédiaire est composée de parties de translucides et uniques. Un mesh métallique et le logo MIZUNO sont visibles sur la partie inférieure. Les chaussures sont livrées dans une boîte argentée, le tout dans un sac noir cobrandé avec une fermeture mécanique. Les clins d’œil aux robots sexy de Hajime Sorayama ne sont pas oubliés avec la couleur inversée, puisque la partie centrale de la base enveloppée de métal et les détails réfléchissants sont conservés.