On Instagram
LCM

Clean Hugs : Prendre soin de soi, c’est prendre soin des autres… et vice-versa

La crise de la Covid a mis en lumière la question de l’hygiène dans la vie quotidienne et la pratique sportive. L’occasion pour Le Closet de rencontrer les fondateurs de Clean Hugs, dont la démarche et les produits sont construits sur le respect, de soi, des autres et de l’environnement.

Comme souvent dans les belles rencontres, cette histoire débute par une discussion anodine. Cette fois ce fut avec mes potes de l’Agence Epic à qui je rendais visite. Nous discutions, comme à l’accoutumée, de l’impact de la pandémie sur notre vie quotidienne et la sur pratique sportive. Fred, grand passionné de course à pied, me faisait part de ses astuces pour continuer à s’entrainer avec les nouvelles règles et restrictions sanitaires. La crise de la Covid-19 nous faisait encore plus prendre conscience de la nécessité de faire attention à soi. Les confinements successifs ont multiplié les pathologies liées à la sédentarité ; télétravail, fermetures des gymnases, des stades, et même les repas livrés à domiciles nous ont limité notre mobilité et dégradé l’état de santé.  L’ouverture des salles de sport depuis le mois de juin était devenue plus que salutaire, même avec des protocoles renforcés. Finalement, avant cette pandémie, nous étions très légers sur les règles d’hygiène dans le sport, non !? On à tous connu des usagers qui ne désinfectaient pas les machines de muscu ou cardio après les avoir utilisées ; pis encore, ceux qui n’utilisaient pas serviettes et qui transpiraient à grosse goute, sans se soucier de son voisin ou du prochain utilisateur ; ceux qui marchaient avec des chaussures sales sur des tapis ; que dire des douches, vestiaires et toilettes peu ou pas nettoyé, où pullulent germes, bactéries et virus. Les plus chanceux seront quittes pour une mycose, une verrue, une gastro… voir pire !

De fil en aguille, Fred me parle de Jérémie a qui il est arrivé une mésaventure qui aurait bien pu s’avérer tragique. Il a contracté un staphylocoque lors d’un entraînement de jiu-jitsu brésilien. Voulant remédier à ce genre de drames pouvant toucher de nombreux sportifs fréquentant les salles de sport, il décide avec son pote Adrien de lancer en 2016 une gamme de produits d’hygiène pour sportifs : Clean Hugs.

« Ça te dit de le rencontrer ? Je peux m’arranger pour te faire participer à un de ses entrainements de Jujitsu brésilien ». Et voilà comment je suis retrouvé quelques semaines plus tard dans un dojo, rue Ordoner, entouré par des colosses ayant le physique de combattants de MMA.  Même Hadrien, coach de la Box Cross Fit Batignolles, n’en menait pas large. Bien que faisant très grande bienveillance, les Golgoths ne semblaient pas lui laisser la moindre échappatoire.  Finalement, j’avais bien fait de décliner la proposition d’initiation car mon objectif était ailleurs : échanger avec Jérémie et Adrien sur leur histoire et comment celle-ci les avait conduit à créer Clean Hugs !

Fred me présente alors Jérémie, un solide gaillard au sourire communicatif. Paré d’un kimono noir, il est accompagné de son associé Adrien (à ne pas confondre avec celui de Cross Fit Batignolles) drapé d’un kimono immaculé. J’avais du mal à réaliser que la personne qui se tenait devant moi aurait pu avoir un destin tragique, juste en déambulant dans sa salle de sport favorite. Chose qu’il me confirme rapidement « Durant un entrainement en Californie j’ai chopé un staphylocoque. Mais en fait, surtout le pire, c’est que j’aurais pu le refiler à mes enfants, ma femme ou mes potes d’entrainements ». Réduire les problèmes d’hygiène et sanitaires liés à la pratique du sport pour soi et pour les autres, tel était l’enseignement de sa mésaventure qu’il comptait bien mettre à profit.  « J’en ai parlé à Adrien. Je lui ai dit « écoute je pense qu’il y a peut être un truc à faire  » et tout ça quoi mais c’était un peu pour rigoler. Et c’est vraiment Adrien qui a voulu le porter au niveau commercial. » 

Adrien et Jérémie, fondateurs de Clean Hugs
Adrien et Jérémie, fondateurs de Clean Hugs

Clean Hugs, littéralement « câlins propres » en français, mais pourquoi ce nom ? « C’est un peu une blague dans le milieu du Jujitsu brésilien, on est en pyjama très clairement. On joue les gros durs mais en fait on fait vachement attention à l’autre. Et donc Clean Hugs c’est logique, c’est l’accolade de mecs propres. »

En 2017, Jérémie et Adrien décident ensemble de créer Clean Hugs. Les deux compères d’entrainement de jiu-jitsu brésilien décident petit à petit d’aller au bout de leur démarche de respect de soi, des autres… et de la planète. Pourtant au départ, ce n’était pas gagné. « Au début, on ne voulait pas faire du bio ! Car c’était trop coûteux. Ca coute hyper cher et pas que parce que tu veux avoir des bons produits. Ce n’est pas que les ingrédients, c’est aussi la certification française qui est la plus dure au monde ! Elle digne de la pharmacie. Vraiment c’est incroyable. Les gens ne se rendent pas compte, mais pour chaque savon mis sur le marché ce sont des dossiers de tests par des toxicologues, des certifications qui passent entre les mains de plusieurs personnes. Tout est contrôlé, c’est vraiment hyper complexe». Et Adrien d’ajouter « Oui c’est ça on a fait que du Made in France. En fait c’est facile d’aller voir ailleurs, c’est facile d’utiliser plein de plastique tout le temps. Dès que tu cherches des alternatives ça devient  tout de suite plus complexe, plus couteux aussi ».

On imagine le casse tête pour concevoir et  fabriquer artisanalement en France, des produits vegan, bio, sans huile de palme, sans conservateur, à base des meilleures huiles essentielles au monde. « Aujourd’hui 100% de nos produits sont made in France, c’est un gage de qualité reconnu à travers la planète (…) mais on va être honnête, les ingrédients, on va juste chercher les meilleurs à travers le monde, c’est tout … Pour les huiles essentielles la plupart sont quand même en France, car nous avons de très bons producteurs. Mais pour le karité, tu trouveras pas mieux qu’au Mali ou au Bénin ».

Clean Hugs

Une cohérence dans la démarche assumée et pensée de A à Z avec un packaging made in Europe, afin de limiter l’impact carbone et surtout des emballages biodégradables, qui les oblige à se creuser la tête: « Tous nos packaging sont européens, la plupart sont français d’ailleurs. Même les étiquettes sont faites en France  avec des produits biologiques qui se décomposent, biodégradables » . « On essaye de rester cohérent. On cherche la faille, comme dans le cas du gel douche. Il était prêt depuis deux ans ;  on avait la recette, le fabricant, on avait tout trouvé… sauf qu’au moment de commander les bouteilles, on se rend compte  qu’elles sont en PET… on s’est dit on ne peut pas le faire, ça casse tout ce qu’on a dit on ne peut pas faire ça ! »… «  Mais on a fini par trouver la solution avec des bouteilles fabriquées à partir de sucre et de la bagasse (…) Nous quand on parle de notre bouteille de gel douche, tu peux la manger, tu peux vraiment la manger ! ».

Cette ligne de conduite leur impose de concevoir des produits naturels et efficaces qui respectent la peau. Ils développent ainsi une ligne de savons réalisés par saponification à froid de façon artisanale à partir d’huiles essentielles aux propriétés antifongiques et antibactériennes. « Par exemple le savon de Marseille, ce n’est pas du savon mais un détergent qui agresse encore plus ta peau. Donc en pensant que tu te nettoies mieux, c’est pire en fait ; et c’est là que tu risques de t’abimer encore plus le derme. C’est les dermatos qui vont vous l’expliquer ». Et d’expliquer,  « La saponification à froid permet de maintenir le bienfait des huiles essentielles. Donc  le seul moyen de garder leurs bienfaits antifongiques et antibactériens. Par ailleurs c’est plus doux pour la peau et faible en émission de carbone». Un processus plus long, complexe, mais qui permet un produit de meilleure qualité.

Chaque savon est ainsi soigneusement pensé. L’huile essentielle de menthe poivrée a des effets anti-inflammatoires, analgésiques et antiseptiques. Le palmarosa permet notamment de lutter contre les champignons…. Une gamme de produits désormais complète allant du savon, shampoing solide, gels douches, déodorants, dentifrices, soins de la barbe, de rasage, et un baume de massage. Pour son image, Clean Hugs utilise de jolies boîtes en carton recyclée arborant un boxer retro. Pour son baume et ses déodorants, Jérémie et Adrien ont préféré un pot en aluminium brossé très classe, aux finitions brossées.

C’est du coté de la composition que l’on retrouve surtout le travail méticuleux d’Adrien et Jérémie et c’est ce qui fait toute la force des produits Clean Hugs avec l’utilisation de produits naturels, d’huiles essentielles de grande qualité. «  Aujourd’hui les gens ont besoin de produits réellement  respectueux. On ne va pas parler de certaines marques qui sont dans l’hygiène sportive comme nous, mais qui au final conservent des produits lambda. Nous, dans le développement, on s’est fait chier … on s’est vraiment fait chier … on l’a amené au next level comme ça ! ».

On ne doute pas que la question de l’hygiène des sportifs ne sera plus jamais la même, Covid oblige. Une prise de conscience généralisée et salutaire de l’ensemble des  acteurs du monde sportif qui ont considérablement changé leurs approches et leurs protocoles. Ce que confirme le Coach Hadrien de Cross fit Batignolles « ce qui était tolérable avant la crise, ne l’est plus. Nous sommes devenus extrêmement attentifs aux respects de règles sanitaires : vêtements et chaussures propres, mains désinfectées. Désormais le nettoyage et la désinfection des douches, vestiaires et points de contacts se fait de manière très intensive ».  « D’un point de vue personnel, en tant que sportif, je me lave encore plus les mains et je prends plusieurs douches par jour. Forcément les produits lambda trouvés dans le commerce attaquent ma peau, mes cheveux et mes mains. Donc j’ai besoin de produits plus respectueux de mon corps ; et si en plus ils sont fabriqués en France, bio et respectueux de l’environnement, c’est topissime».

Comme le dit Coach Adrien « Prendre soin de soi, c’est aussi prendre soin des autres… et quand on pense aux autres, on pense aussi à soi »… what else !?

ps: les produits Clean Hugs sont dispos sur leur site Internet, Monoprix, All Tricks et tous les bons revendeurs de produits cosmétiques et d’hygiène pour homme.