adidas et United Arrows & Sons remettent le couvert pour une seconde collaboration.

La marque aux trois bandes s’associe à nouveau au label japonais pour développer une collection complète de 12 pièces mêlant vêtements, accessoires et sneakers.
Pour cette capsule l’artiste et graffeur WANTO a revisité l’iconique logo trèfle de la marque allemande. L’ensemble de la collection est plongé dans l’univers hip hop des années 80 et fait référence à l’univers du graffiti.

Tumi take it to the street

TUMI, la marque de bagages et d’accessoires premium, s’associe avec huit des plus grands artistes d’art urbain, venus des quatre coins du monde, à l’occasion de la première édition de l’UPAW, Urban Painting Around the Word, pour une performance live qui sera le temps fort de l’été 2017 à Monaco.

Les 15 au 16 Juillet 2017, au Quai Albert Ier – Port de Monaco, ces artistes à l’influence urbaine tagueront un mur dédié dans le centre-ville de Monaco ainsi que les bagages de la nouvelle collection TUMI – TLX pour en faire des œuvres d’art uniques, qui seront vendues aux enchères au profit de la fondation du Prince Albert II.

Artiste STOHEAD, Allemagne

Bugaboo by Niark1

Décidément le fabricant de poussettes, Bugaboo, ne fait rien comme les autres. La toute dernière collection est en édition limitée mais en plus elle est élaborée avec l’artiste illustrateur français by Niark1 : une collection aux imprimés colorés et illustrée avec des monstres afin de mettre l’art à la portée de tous.

Bugaboo 16 12 Niark1 by RVDA 00407-light 2017 BGB_Bee5_Niark_2 copy 2017 BGB_Bee5_Niark_4 copy-light Bugaboo 16 12 Niark1 by RVDA 00430-light

European Street Art Tour Paris

Il y a une semaine de cela, nous avons eu l’honneur de participer à une visite guidée de paris au pas de course.

Si vous êtes fidèles du blog, vous vous direz surement que cela sonne comme du déjà vu  et que la marque stance qui nous a invité manque cruellement d’originalité! Que nenni, ce run prenait l’angle de nous faire découvrir le paris du street art sous l’oeil aiguisé du collectionneur Greg Hervieux. C’est donc entouré par la horde de la hype des coureurs parisiens, le PRC d’un côté, l’Adidas Runner de l’autre que nous avons pu contempler les sublimes oeuvres de Shepard Faire, C215, Vils, ZED et autres dans la capitale. L’ambiance était au rendez-vous et a culminé lors de notre arrivée au point de chute à la  Favela Chic avec Charlie Dark qui avait troqué ses asics pour des platines!

Quant aux chaussettes dans tout cela, elles sont belles et performantes de quoi bouleverser le petit monde des punks, poets et sportifs. Stance n’est vraiment pas une marque comme les autres!

L’artiste international James Reka derrière la prochaine édition limitée des enceintes Ultimate Ears !

Après la collaboration avec  Greg Craola Simkins, Ultimate Ears annonce sa prochaine édition artistique des enceintes UE BOOM 2 Lost Time, conçue par l’artiste de rue australien, James Reka. Recouverte de formes abstraites contemporaines, de couleurs vives avec des lignes propres, Reka a créé la UE BOOM 2 Lost Time pour représenter les moments perdus dans le temps et les moments de réflexion.

Inspiré par la culture pop, les cartoons et les illustrations, Reka a passé plus d’une décennie à affiner son emblématique esthétisme dans les ruelles ou dans les lignes de trains de Melbourne. Il est connu pour son style propre et différent, fusion de Grand Art et d’Art Mineur. Un artiste capable de changer de moyens et de lieux, ses œuvres peuvent être aperçues dans les rues Japonaises, celles de Paris, de Brooklyn et de Berlin, jusqu’aux expositions d’art individuel partout dans le monde ainsi que dans la collection permanente dans la galerie nationale de l’Australie. Maintenant, il est également possible de retrouver tout son art sur UE BOOM 2.

 

 

123Klan @ DC’s The Hub

Depuis quelques années nombreuses sont les collaborations entre graffeurs et les grandes marques de sport et de streetwear. Nous avons pu découvrir au cours d’une exposition, la dernière collaboration du collectif 123klan avec DCshoes.

Souvent marginalisé par le passé, le street art a pris ses aises et ne se cache plus au coin d’une rue sombre, mais au fond des galeries.

Pour ceux, qui comme moi, ne sont pas familiers avec le monde du street art, 123klan est un collectif de graffeurs made in France, exportés au Canada et qui multiplie les collaborations avec de grandes marques comme Nike ou Adidas. Pourquoi un tel engouement pour l’art de la rue ? Et bien la réponse n’est pas unilatérale, mais il faut croire que plus qu’un art, le street art est un état d’esprit.

Nous avons rencontré Mrs Klor, membre du crew 123klan,  et lui avons demandé comment se passait la collaboration avec les marques qui font appel à leur collectif pour leurs collections. Ce qui en ressort, c’est qu’à chaque collaboration le collectif a la liberté de proposer des choses qui lui ressemble, tout en respectant le brief de base, car après tout, une oeuvre d’art ne se produit pas à la demande mais en fonction des inspirations. Malgré tout, elle nous a avoué garder du temps pour graffer dans la rue et se laisser inspirer par la vie qui l’entoure.

Si vous aimez le street art et le street wear, cette collection à l’image de 123klan devrait vous ravir.

Le street art représente après tout une envie éternelle de jeunesse, la sérieuse moquerie des standards,…parce qu’au final on ne vit qu’une fois.

adyha03270_123klansnapback,p_knfh_frt2 adyzt03598_123klanbanditss,v_kvj0_frt1 adyzt03600_123klanscriptss,f_wbn0_frt11 2

9ème Concept présente « Résidence avant Destruction »

Le 20 novembre prochain, le collectif 9ème Concept dévoilera l’exposition « Résidence avant Destruction » à la Galerie Brugier-Rigail.

Il s’agit d’une série d’images suspendues de la fin du mois de septembre au début d’octobre 2014 “Au Carré”, au centre de Bayonne, où l’ancien espace dédié à l’art contemporain devait céder la place à un hôtel de luxe.

 C’est avec la complicité du festival Black and Basque que 20 street artistes, dont 11 issus de 9ème concept, ont recouvert les 300 m2 de l’espace qui vivait ses derniers instants artistiques.

Le livre « Résidence avant destruction » retrace en photo cette magnifique expérience qui fut la dernière exposition du Carré. Le temps de l’exposition sera aussi l’occasion de découvrir le film documentant ce projet.

L’exposition sera présentée du 20 au 28 novembre