Archives par étiquette : saucony

DSC_0148

SHADOW 6000 réinventée pour l’Hiver

maximilien N'Tary-Calaffard - 10 octobre 2017 - Actu - Fashion - Kicks - Sneakers - Sport - All

Version évoluée de la 5000, la Shadow 6000 arrive en 1991.

Elle est la solution pour les coureurs de longues distances de l’époque à la recherche à la fois de maintien, stabilité au niveau du talon et également d’amorti à l’avant du pied.

Après avoir pleinement satisfait les coureurs Saucony, c’est désormais les amateurs de style et de confort qui l’arborent dans les villes du monde entier.

SAUCONY - RIGOUT 429

Saucony célèbre le retour de la DXN 83

maximilien N'Tary-Calaffard - 12 juillet 2017 - Actu - Fashion - Kicks - Sneakers - Sport - All

 Saucony célèbre son héritage avec le retour de l’ancienne reine des pistes de running, la DXN 83, de 1983 (comme son nom l’indique).

La Dixon Trainer a été faite à l’image des chaussures les plus rapides du Marathon de New-York de 1987 : les racer de Rod Dixon. Rod Dixon a contribué au développement des chaussures de running de Saucony à partir de 1980 et les Dixon Trainer portent ainsi son nom. La silhouette iconique de la DXN 83 revient pour la saison Automne-Hiver 2017 avec son confort inchangé depuis 1983 et reste l’une des silhouettes les plus iconiques de Saucony. Chaque chaussure porte fièrement la signature Saucony au niveau du talon. La touche finale réside dans le design rétro de la boîte à chaussures.

Le confort de la DXN 83 a su faire face à l’épreuve du temps tout en conservant son style. Cette collection Automne-Hiver 2017 donnera une touche athlétique à n’importe quel look !

F17_M_Ride10_11

SAUCONY DEVOILE LA 10eme generation de la Ride !

maximilien N'Tary-Calaffard - 02 juin 2017 - Actu - High Tech - Kicks - Sneakers - Sport - All

Le modèle primé de Saucony, la Ride, fait désormais partie de l’histoire de la marque de part sa rigueur dans l’innovation. Aujourd’hui, la toute nouvelle Ride, se dévoile dix ans après que la première version ait été acclamée par des coureurs émerveillés.

La nouvelle Ride 10 est dotée d’une semelle et d’une tige restructurée : la semelle en TRI-FLEX a été repensée pour un mariage optimale entre exibilité et protection. Les concepteurs n’ont pas seulement retiré la zone d’impact en SRCTM (Super Rebound Compound) EVA, permettant une transition plus douce, mais ils ont amélioré la semelle intermédiaire passant d’un SSLTM (Saucony Super Lite) au PowerFoam, un composé moulé et injecté qui est plus léger et 50% plus dynamique que le SSLTM EVA offrant ainsi une sensation de dynamisme accrue. En complément, la Ride 10 est dotée d’une semelle supérieure en EVERUN pour un retour d’énergie et un amorti continus tout au long de la course.

Pour finir, la Ride 10 se dote d’un nouveau mesh repensé plus solide, plus flexible et avec une meilleure respirabilité qu’un mesh standard. Il aide à mieux maintenir le pied tout en offrant un ajustement dynamique, adapatif et fluide qui accompagne tous les mouvements du coureur.

10

le pack Freedom de Saucony

maximilien N'Tary-Calaffard - 29 mars 2017 - Actu - Kicks - Sneakers - Sport - All

Prenez une tige running typique des années 80, remixez la de trois façons différentes et vous obtenez le Freedom Pack.

Les trois styles composant la Freedom Trilogy répondent à vos besoins tout en mettant en avant à
la fois l’histoire, l’innovation et l’engagement envers les coureurs d’aujourd’hui de la marque. Qu’il s’agisse de l’originale Freedom Trainer, le confort moderne de la Freedom Runner avec sa semelle en EVERUN sur une tige classique ou encore la nouvelle chaussure performance Freedom ISO doté des dernières technologies EVERUN, ISOFIT…

 Chacun trouvera chaussure à son pied dans des packagings en édition limitée, avec une semelle “Crystal” dotée du sigle de l’aigle sur les modèles Freedom Runner & ISO, ainsi que des oeillets détaillés sur la Freedom Runner et une tige retravaillée sur la Freedom Trainer.

NYC_LOTR-8149 2 (1)

Life on the run

maximilien N'Tary-Calaffard - 02 février 2017 - Actu - Fashion - Kicks - Sneakers - Sport - All

Courir est devenu un mode de vie, l’activité ne s’arrête plus à une simple activité sportive, loin s’en faut. Les pratiquants ne font plus la part entre leur vie professionnelle et leurs hobbies, les tenues de ville et de sport fusionnent. C’est pourquoi Saucony lance une nouvelle ligne, life on the run, alliant technicité et design qui se porte à la ville comme au stade. Une collection qui se décline en textile et chaussures (freedom ISO, freedom runner, triumph ISO 3, Guide 10, Kinvara 8, Ride 9 et Xdodus ISO).

SAUC-10-1000-4_MKinvara_MensHealthSpd.indd

Si Saucony nous était contée

maximilien N'Tary-Calaffard - 27 janvier 2017 - Actu - Articles - Fashion - Kicks - Magazine - Sneakers - Sport - All

Dans notre quatrième opus, notre experte maison, Zab “Supinator” Ntaka, revient pour nous sur la saga de la marque américaine Saucony.

Saucony est une des plus anciennes marques américaines de running. Sa devise « Une bonne journée est une journée où nous courons, une excellente journée est une journée où nous incitons quelqu’un à courir ».

La marque est fondée en 1898 sur les bords du ruisseau Saucon à Kutzwon, Pennsylvanie. 4 hommes d’affaires y installent une usine où ils produisent jusqu’à 800 paires de chaussures pour enfants par jour. Le logo représente le cours d’eau et les rochers qui le parsèment.

L’histoire de Saucony est étroitement liée à celle de ses voisins, les Hyde.

Abraham Hyde ouvre une boutique/fabrique de pantoufles à base de revêtement de sols en 1910. L’netreprise grandit de façon spectaculaire dans les années suivantes, allant même jusqu’à se spécialiser dans les sports techniques tels que le patin à glace, les chaussures de Baseball, de bowling, de patins à roulette ou même les chaussures des GI américains pour la seconde guerre mondiale.

En 1952, Hyde & Sons s‘empare d’un concurrent direct propriétaire de “Spot Bilt” référence des chaussures techniques pour les sports collectifs. Puis c’est au tour de l’expert de la chaussure de course, Saucony, d’etre racheté en 1968.

Saucony devient un secret d’initiés qui se passent l’info comme le témoin dans une course de relais. La côte ouest américaine, déjà accro, répand le footing et le « mode de vie saine » dans les années 1980 grâce à Saucony qui lançe la “Trainer 80”. Depuis 30 ans Saucony n’a de cesse d’innover et de gagner des prix autant par ses athlètes que par ses avancées technologiques sur le produit.

“Spot Bilt” qui entre temps est devenu la division performance de Saucony finira sa course en étant revendu dans les années 2000.

Saucony continue la course dans le peloton de tête et est même le fer de lance de la branche minimaliste malrgré quelques infidélités à la performance avec ses modèles vintages.

Veste Uniqlo sport
Short Nike
Chaussettes Stance running
Chaussures Hoka one

Saucony X LCM presentent “The Refex”

maximilien N'Tary-Calaffard - 09 janvier 2017 - Actu - Fashion - High Tech - Kicks - Magazine - Photos - Portfolio - Séries - Sneakers - Sport - All

Pour que vous n’ayez plus jamais à trancher entre la météo et courir, parce qu’aux grands maux les grands remèdes, parce qu’il fait un froid de canard, LeCloset Magazine a fait le tournée des grands ducs et a sélectionné le meilleur de ce que le running peut faire pour affronter le froid. On avoue deux absents Falke et Kalenji.

Photos Elisa Gomez

Style Zab & Andre 3000

Modèles: Delphine, Leny, Haiting, Leny et Maël

dav

LeCloset Magazine X Saucony présentent « The Reflex »

maximilien N'Tary-Calaffard - 16 décembre 2016 - Actu - Kicks - Sport - All

Pour finir l’année en beauté, votre magazine préféré a proposé à son cercle d’intimes de retrouver le chemin des pistes.  Habillés pour l’hiver en vestes, collants et Ride 9 si chers aux runners, les heureux élus ont reçu un pack du spécialiste du running, Saucony.

Entièrement réfléchissante, la ligne Reflex a été subtilement sublimée par les petites mains d’Orravan Design et Hello Jonesie.

Seulement 20 exemplaires malheureusement, si vous n’avez pas eu le votre c’est que vous ferez surement partie de la prochaine fournée 😉

nike-lunar-epic-flyknit-00

Lunar epic, le test

maximilien N'Tary-Calaffard - 23 août 2016 - Actu - Kicks - Sneakers - Sport - All

Je ne me considère pas comme un coureur, malgré mes 2 sorties hebdomadaires depuis près de 10 ans. C’était certes, avant la tendance, mais on ne peut pas dire que je sois tombé dedans quand j’étais petit. Au contraire, la course a toujours été pour moi synonyme de torture, signe de reprise de l’entrainement. Je dois ma conversion à une marque, Adidas pour ne pas la nommer, qui m’a converti à force de m’offrir des supernova, il a bien fallu que je les teste et petit à petit, ce qui a commencé comme un calvaire a fini par se transformer en vrai plaisir. La qualité des produits toutes marques confondues a beaucoup aidé mais je dois avouer que je n’ai jamais été Nike dans ma pratique et pourtant je passe d’une boost, à une saucony voire même le nouveau venu Under Armour ou encore Kalenji sans broncher. Le paradoxe est d’autant plus frappant que la marque au swoosh a commencé ses activités en tant que spécialiste du running et ne s’est diversifié dans les autres disciplines qu’à partir des années 70.

J’étais donc sceptique lorsque l’on m’a tendu les Lunar epic, d’une part à cause de cette appréhension mais aussi à cause du design. Ne vous méprenez pas, elles sont loin d’être vilaines, au contraire, le look m’a totalement séduit. Nike bouscule tellement les sacro-saints codes du running avec ce nouveau silo que l’on a du mal à croire qu’il s’agissent de chaussures de running. Elles sont tout simplement, belles et tendances, un peu trop même car avec la guêtre que Nike adapte aujourd’hui à toutes ses gammes football, skateboard, tennis, basketball et maintenant running, on ne peu que se poser des questions quant au bien fondé d’une tige mid sur des runners meme s’il est vrai que d’autres marques se sont aventurées sur ce chemin sinueux avant. Reconnaissons tout de même que jusqu’à présent ces égarements avaient lieu dans le domaine du trail et non de la route. Une idée m’obsède, et si Nike n’avait sorti ce silo uniquement pour le marché lifestyle, pour réitérer le phénomène flyknit beaucoup plus populaire dans les lieux branchés des villes que dans l’enceinte des stades, encore une fois c’était mal interprété la vision du géant américain car s’il est vrai qu’elles sont tout à fait à leur place dans une soirée, elles le sont encore plus sur une piste et ça je m’en suis rendu compte lors de mon test.

Quand il faut y aller, il faut aller!

C’est un vrai plaisir de chausser les Lunar epic, plaisir décuplé par la facilité de les enfiler. Une fois aux pieds on a l’impression d’être dans une chaussette super moelleuse mais aussi super légère avec un maintien si efficace que les lacets ne sont là que pour l’esthétique. Le confort est optimal pour la marche et maximisé pour la course. Les 222g à la pesée sont parfaitement répartis sur toute la chaussure. Cependant, ce sentiment de légèreté pourrait fausser l’appréhension d’un coureur quant aux impacts sur le sol. Afin de pallier à cette impression, la semelle a été designée de manière à procurer une sensation vraiment unique de maitrise du terrain, un peu comme des alvéoles d’une ruche ou les cartes topographiques de 6ème. Il s’agit en fait d’une nouvelle réalisation du body mapping, les besoins d’amorti ne sont pas les mêmes en fonction de la zone du pied qui touche le sol, mieux que de travailler sur la densité de la mousse de la semelle, Nike la découpé en micro-région épousant le relief de la voute plantaire. Les alvéoles se rétractent sur elles-mêmes tout en répartissant l’impact du choc sur l’ensemble du pied plutôt que sur une seule zone isolée. Ce qui rend la semelle non seulement belle mais aussi efficace! Je ne m’attarderait même pas sur l’adhérence qui n’a pas de défaut.

On aurait pu penser que le look du midnight pack n’avait que pour but l’apparat mais en fait le côté tige noire à la semelle phosphorescente trouve tout son utilité une fois la nuit venu grâce à la reflection des lumières de la ville sur vos chaussures vous n’aurez plus jamais à craindre que les voitures ne vous voient pas!

Le seul bémol est au niveau du maintien, le talon n’est pas suffisamment bloqué, ce qui laisse trop de jeu à la cheville pour se balader pendant les impacts au risque de se la fouler et le chaussant est une demi-pointure trop petit.

nike-lunar-fly-epic_14

Pour résumer, Nike donne un grand coup de pieds dans la fourmilière du running avec la luna epic aussi belle que performante, cela sera t-il suffisant pour renverser la tendance du marché, l’avenir nous le dira.

All_5

Saucony run pops

maximilien N'Tary-Calaffard - 05 août 2016 - Actu - Kicks - Sneakers - Sport - All

Le monde du running a des penchants schizophrènes, on n’y trouve soit des couleurs lugubres soit reniant tous ses principes, du fluo à gogo. LE spécialiste du running, Saucony, que l’on ne vous présente plus, déroge à la règle en se rappelant le panel de couleur qui anime notre monde. 6 coloris aussi acidulés que des mister freeze tout juste sortis du congélo viennent rafraichir vos sorties en pleine canicule. On y retrouve 3 références de la gamme les guide 9, kinvara 7, Triumph Iso 2  et Ride 9 aussi bien pour hommes que pour femmes.