On Instagram
LCM

Quelques conseils pour reprendre la course à pied après le confinement

On y est enfin ! La fin du confinement, ce moment que nous attendions tous depuis des semaines est là ! Les baskets sont prêtes, disposées dans l’entrée, elles n’attendent plus que nous. On s’imagine déjà avaler les kilomètres et rattraper le temps perdu. Les premières foulées sonnent comme une libération de toute la frustration accumulée –pour la bonne cause- depuis deux mois. Tous les coureurs confinés rêvent de ce moment. Mais une telle reprise ne se fait pas sans risques. Outre les mesures de distanciation qu’il conviendra de respecter, il convient de ne pas s’élancer les yeux fermés.  Nous avons donc demandé à Romain Adam, fondateur de RunMotion Coach, de nous prodiguer quelques conseils.


Le Closet : Quelles sont les erreurs à ne surtout pas commettre lors de la reprise de la course à pied après les deux mois de confinement ? 

Romain Adam : Pour ceux qui ont arrêté de courir pendant le confinement, la plus grosse erreur est de redémarrer trop fort la course à pied : soit des entrainements trop longs, soit trop intenses.
Si on n’a pas couru pendant plusieurs semaines, le corps s’est déjà quelque peu déshabitué à courir, même si on a fait quelques footings ou du renforcement musculaire.

LC : A contrario, quels sont tes conseils pour bien reprendre, sans risquer la blessure ?

RA : Pour reprendre l’entrainement, il faut de la progressivité et de la patience ! On redémarre par 30 minutes de footing, jusqu’à 50 minutes maximum la première semaine. Au début on reste en endurance fondamentale, c’est à dire moins de 70% de la fréquence cardiaque maximale. On peut réintroduire des séances de fractionnés courts au bout de 2 semaines.

LC : La saison des épreuves de running, est désormais plus que compromise. Les courses permettent de nous fixer des objectifs et de nous dépasser. Quels sont tes conseils pour rester motiver et continuer à progresser ?

RA : Dans un premier temps, on peut se fixer des objectifs en dehors de courses officielles. Un objectif qui fait du sens pour soi : perdre le poids pris pendant le confinement, courir la distance du 10km ou semi-marathon à l’entrainement, faire une sortie longue à la montagne,… On fixe cet objectif pendant l’été par exemple, et on s’entraine pour ça. On espère tous pouvoir faire des courses officielles à la rentrée.

LC : Se constituer un programme d’entrainement est donc indispensable ?

RA : Plus que jamais, il faut prendre le temps, reconstruire les bases de son entrainement. Cela passe par le développement de l’endurance, de la vitesse et de la résistance. Le travail réalisé paiera pour les courses de la reprise. Les plans d’entrainements classiques sur internet sont souvent figés, conçus pour commencer 10 semaines avant un marathon par exemple. Une application mobile comme RunMotion Coach permet un développement de ses qualités à plus long terme.

LC : Comment l’application RunMotion Coach, que tu as créé, peut nous aider lors de la reprise et pour continuer à progresser ?

RA : L’application RunMotion Coach propose des entrainements progressifs, en prenant compte de l’objectif du coureur, de son niveau et de son emploi du temps. C’est donc adapté à la reprise de la course à pied, et le plus de l’application c’est de proposer un coach virtuel avec un tempérament qui te correspond. Tu peux choisir le coach positif, autoritaire ou philosophe. De quoi booster ta motivation