On Instagram
LCM

CONVERSE, l’histoire d’une vieille dame

converse-logo

L’histoire de Converse remonte à 100 ans déjà, quand en 1908 Marquis M. Converse créa la Converse Rubber Shoe Company dans le Massachusetts. La compagnie de chaussures en caoutchouc tournait à 4000 paires/jour en 1910 mais ce n’est qu’en 1910 qu’elle commença à produire des chaussures de sport, de tennis plus précisément. Les chaussures de basket dénommées All Star, Cons ou encore Chucks ne vinrent qu’en 1917.

barneys-converse-all-star-chuck-taylor-patent-1

charlestaylorLe grand chambardement se produisit 4 ans plus tard lorsqu’un certain Charles Taylor poussa la porte pour se plaindre d’une semelle défectueuse. Il en ressorti en tant qu’ambassadeur de la marque assura la vente du modèle All Star en organisant des camps d’entrainement aux 4 coins des Etats-Unis. Son nom fût associé au modèle mythique en 1923 pour l’éternité. Les « Chucks » n’étaient disponibles qu’en Noir ou Blanc pendant des années, à part le modèle des New York Renaissance (première équipe professionnelle de basketball entièrement composée de joueurs noirs). Sous la pression des équipes universitaires et professionnelles, les couleurs firent leur apparition à partir des années 60. Puis dans les années 70 ce sont de nouvelles matières qui fûrent utilisées, le cuir, le chanvre, le vinyl, le daim… C’est au même moment que la compagnie commença sa lente descente aux enfers. L’arrivée de nouveaux concurrents tels que Nike, Adidas et And1 avec un marketing agressif et un design futuriste, associé à la perte de la licence NBA vont mener l’entreprise au dépôt de bilan. Racheter en 2003 par Nike, la marque s’est depuis refait une jeunesse en capitalisant sur son modèle indétronable, la Chuck Taylor All-Star.