WOOLRICH profite de la Fashion Week de Londres pour lancer sa collaboration mixte avec GRIFFIN

Rendant hommage à la plus ancienne marque américaine de vêtements dédiés à l’outwear, la première collaboration Griffin x Woolrich sera officiellement lancée durant la Fashion Week de Londres.
Depuis 25 ans, avec son studio de design basé sur la côte atlantique à Loveland Farm, Griffin a déjà conçu des vêtements et collaboré avec les plus grandes marques dédiées à l’outwear.

Mêlant tous les deux la mode et les dernières innovations, partageant le même refus de tout compromis et cultivant un semblable sens du détail, le Studio Griffin et Woolrich proposent aujourd’hui une approche unique de la conception de vêtements et forment ainsi une combinaison parfaite.

De l’authentique Buffalo Check rouge de Woolrich au camouflage en nylon ripstop emblématique de Griffin, cette collection capsule parvient à allier l’innovation tout en respectant la tradition. Cette collaboration est une célébration de la fonctionnalité sans pour autant compromettre la forme, une attitude qui se traduit par une collection forgée sur la côte accidentée de l’Atlantique Nord tout en étant parfaitement adaptée pour les conditions de la vie urbaine.

Chacune des vestes est disponible dans deux versions unisexes différentes. L’Atlantic Parka et le Smock Anorak, entièrement réversibles, avec une ligne d’épaule abaissée, arborent une doublure orange très vive en cohérence avec l’identité outdoor de la marque, qui produit depuis ses origines des vêtements pour l’extérieur dans cette tonalité.

Bien que les volumes oversize transcendent les distinctions de genre, les vestes sont ponctuées de références à la tradition ; l’emblématique imprimé Woolrich Buffalo recouvre les capuches et les poches rappelant ainsi les premiers tissus créés dans le moulin de la marque, l’un des plus anciens moulins à laine encore en activité.

Ces vestes imperméables et respirantes sont fabriquées en Europe, mais testées par des vents qui soufflent sur la côte atlantique de l’Angleterre, là où se trouve la ferme écologique de Loveland Farm, siège du studio de design Griffin.

Des terres primitives de la côte atlantique anglaise aux conditions urbaines des métropoles, la capsule Loveland est un hommage à la tradition et au savoir-faire de Woolrich et une célébration des fonctionnalités imaginées par le Studio Griffin.

hummel x HANON – ‘Standing Only’

hummel s’est associé avec le magasin écossais HANON pour une capsule chaussure et textile faites en hommage à la culture casual, nommée ‘Standing Only’.

Ici, les clubs de seconde zone, les bénévoles et tout ces héros anonymes qui forment le terreau du football britannique, sont mis en avant. Le photographe écossais, Brian Sweeney, connu pour sonoeuvre ‘The Great Stadiums of the North’ s’est chargé des images des 3 équipes de la ligue Scottish Highland; Huntly FC, Forres Mechanics FC et Rothes FC, qui entourent la boutique HANON.

McNairy x Diadora entre workwear et camo

Diadora poursuit les célébrations de ses 70 ans avec le lancement d’une nouvelle collaboration. Une collection capsule imaginée avec le designer californien Mark McNairy.

McNairy x Diadora, une première capsule où le savoir-faire et l’héritage italien de Diadora se marient à l’esprit West Coast de Mark McNairy pour nous offrir une collection inspirée du workwear et des uniformes de l’armée américaine.

Deux outfits sont proposées. La première est composée de la veste iconique McNairy, 3L inspirée de la veste d’officier ainsi que des Diadora Camo boots inspirées, elles, des boots de combats. La seconde outfit est composée d’une veste inspirée du workwear US des années 80 en camo-all-over et de la retro-running Diadora Camaro créée en 1985.

ELEVEN PARIS X UMBRO

Cet automne, la marque parisienne de streetwear Elevenparis et l’équipementier anglais Umbro unissent leur créativité et leur passion pour le football autour d’une collection capsule unisexe inédite.

Largement inspirée du vestiaire sportif des années 90, la collaboration offre des standards dans leur version modernisée aux fans de la tendance sportswear comme aux inconditionnels du ballon rond. Se déclinent : sweats et t-shirts maxi logo, tracksuit noir et rouge composé d’une veste oversize zippée aux manches amovibles et de son jogging à pression. Must have de la capsule et emblème des supporters : l’écharpe, à porter autant au cœur de l’ambiance survoltée des stades que dans la rue.

adidas Originals présente KARKAJ en collaboration avec Conroy Nachtigall.

adidas Originals lance une toute nouvelle veste GORE-TEX dotée de la technologie compacte brevetée KARKAJ en collaboration avec Conroy Nachtigall.

Le résultat : une veste légère et repliable dans la forme d’un carquois, KARKAJ en espagnol .

Reebok dévoile une campagne dédiée aux femmes et une brassière révolutionnaire

La campagne rassemble plusieurs artistes et athlètes comme la général wakandais Danai Gurira, Gigi Hadid, Ariana Grande ou encore Nathalie Emmanuelle.
Autour de slogans comme « Be More Human » ou « Redefining Support », la marque partage une vision qui encourage chacun et chacune à développer tout son potentiel physique, mental et social.

Parallèlement et après deux années de recherches, Reebok présente la brassière Pure Move, une brassière de sport unique conçue avec une nouvelle technologie réactive : Motion Sense.

Cette technologie textile s’adapte à la forme du corps, aux mouvements de la poitrine, au type d’activité et réagit en fonction. Le résultat est une brassière qui maintient plus fermement la poitrine lors des activités à impact élevé tout en préservant le confort et le soutien des utilisatrices lors des journées de repos ou des efforts moins intenses.

PACKER x DIADORA “ON/OFF” COLLECTION

DIADORA poursuit les célébrations de ses 70 ans avec une nouvelle collaboration. La marque italienne s’associe à PACKER pour proposer une collection en édition limitée lancée lors de l’US Open.

La collection «ON/OFF » influencée par les courts de tennis et le running du début des années 90, est composée de deux paires, l’une à porter sur les courts de tennis et l’autre à l’extérieur.

ON/ : Diadora Rebound Ace

Le début des années 90 a vu naître une nouvelle génération de chaussures. Les meilleurs joueurs Diadora arboraient fièrement les courts des grands schlems en Rebound Ace.

La paire, en cuir et cuir de kangourou, s’inspire de l’US Open de 1991, elle est aussi composée de mesh et de micro performations pour plus de respirabilité.

 

/OFF : Diadora N.9002

La N.9002 Packer x Diadora offre un design modern et épuré dans des cuirs et suèdes premium avec des détails subtiles, une belle évolution de la paire d’origine lancée en 1992.

 

Test des chaussettes rando-trail Népal de La Chaussette de France by Tismail

Jamais entendu parler de la marque La Chaussette de France ? Moi, non plus.  Pourtant, l’entreprise française basée à Troyes (Aube) n’est pas une énième marque créée avec l’essor du running de ces dernières années. Tismail crée et produit ses chaussettes 100% françaises sur place depuis 1961. D’abord pour des clients comme l’armée, la Poste et de grandes marques de sport, avant de se lancer dans la commercialisation en marque propre « La Chaussette de France » avec des produits à haute technicité. Près de 10 000 chaussettes sortent aujourd’hui quotidiennement de son usine.

Spécialisée dans la chaussette outdoor, LCF commercialise 4 gammes de produits : running, casual, ski-snowboard et confort.

Voilà pour la découverte de la marque.

Concernant le produit testé, il s’agit des chaussettes Népal, version tige basse du modèle Kailash, destinées plus spécifiquement aux randonnées, trek et trail. Elles s’affirment comme championnes de la thermorégulation et de la performance, notamment grâce à l’utilisation de la nanotechnologie biocéramique supposée améliorer le bien-être, la stabilité posturale, la circulation sanguine et donc l’endurance et le confort.

À la première vue du produit, on est tout de suite séduit par sa texture en nid d’abeille, son épaisseur plus importante aux talons, la voûte plantaire et aux  orteils. Le chaussage confirme cette première bonne impression par l’effet agréable du tricotage, la légèreté, la sensation de confort, d’élasticité et donc une sensation de très bon maintien des pieds.

Il ne manque plus qu’à les essayer en conditions réelles, au travers de plusieurs tests en randonnée, en trail, et en running. Pour cela nous avons choisi les sentiers de l’Algarve, au Portugal, et les chemins des forets de la région parisienne. Les résultats sont à la hauteur des attentes.

Les Népal offrent un très bon maintien du pied et aucun frottement n’a été à constater pendant les tests. Malgré leur épaisseur plus importante que celle des concurrents, les chaussettes offrent une très bonne thermorégulation, même par très fortes chaleurs. À aucun moment je n’ai eu une sensation d’humidité des pieds, même par des températures proches de 40 °C au soleil.

Malgré plusieurs lavages à 30°C, les chaussettes n’ont pas perdu de leur confort,  épaisseur et leur élasticité.

Dernier élément, le prix : elles sont vendues 17€, ce qui es très compétitif face aux modèles de la concurrence comme les X-Bionic, Salomon, BV Sport, Compressport ou X-Socks…. Et en fait une référence dans le monde da la chaussette de running.

Où les trouver ? :  http://la-chaussette-de-france.fr

Pat the Roc