Brooks, la plus ancienne marque de chaussures de sports, nous offre le douzième opus  de l’un de ses modèles phare, la Ghost. J’ai testé le modèle qui ne souffre d’aucun défaut… une chaussure bien sous tous rapports ! 

C’était un dimanche de début septembre. Ce matin là, Il faisait très frais malgré un soleil éclatant. J’étais aligné sur ligne de départ d’un 10km assez roulant qui associait route et chemins. Un parcours roulant, agréable, idéal pour se mettre en jambes avant les classiques du printemps.  J’ai regardé autour de moi et observé les gaillards athlétiques prêts à bondir au lancement du chrono… finalement, cette course ne serait pas aussi tranquille qu’espérée. Déformation professionnelle oblige, j’ai commencé à regarder les chaussures portées par les runneurs ; les indéboulonnables Asics, Adidas, Nike, quelques Kalenji mais surtout beaucoup de Brooks ! Pourtant, on n’entend pas beaucoup parler de la marque de running américaine, pas de pubs, ni de grosses campagnes marketing, mais principalement du bouche à oreille d’utilisateurs satisfaits.

Brooks et la course à pied, tout une histoire !

L’équipementier nord-américaine n’est pas une marque qui s’est créée avec l’essor spectaculaire du running de ses 10 dernières années. En effet, Brooks est le plus ancien fabricant de chaussures de sport d’Amérique. Fondé en 1914 par Morris Goldenberg à Philadelphie, il a tout d’abord conçu des chaussons de danse, avant de s’attaquer au matériel de baseball et le football américain. L’essor de Brooks dans le running date du début des années 70, lors du boom de la pratique du jogging. Dès 1977, son modèle Vantage est considérée comme la meilleure chaussure de running par le magazine Runner’s World. Il a surtout été le premier à développer et utiliser l’EVA (Ethyle Vinyle Acétate) qui compose toujours aujourd’hui une très large majorité des semelles intermédiaires, et mi-semelles à double densité pour un meilleur amorti des chocs.

Brooks se veut comme la marque en totale rupture avec l’approche de ses 40 dernières années. Plus qu’une technologie, il conçoit des chaussures qui respectent la façon de bouger, en se concentrant sur les genoux et les hanches.  Leur objectif est que le corps fonctionne mieux, avec moins de difficultés. 

« Allo,  Boss ? Il faut absolument que j’essaye une paire de la marque Brooks ! »…. Une semaine plus tard, je recevais une paire du best-seller de la marque, les toutes nouvelles Brooks Ghost 12.

J’ouvre avec hâte la boîte et je découvre ma première paire de Brooks. A priori, rien de révolutionnaire, mais en apparence seulement…. 

Assurément une chaussure de running !

Ma paire de Ghost 12 est très classique et jolie, avec son colorie  vert d’eau, vert foncé, jaune fluo, noir et blanc. Son look est très épuré et à sa vue, on ne peut ne peut pas douter, c’est une chaussure de running !  Son empeigne a été revue et se constitue d’un mesh élastique aéré léger bénéficiant du procédé maison 3D Fit Print. Ses différentes couches sont assemblées sans coutures ce qui évite les frottements désagréables, tout en l’allégeant. 

La semelle intermédiaire issue de la technologie DNA LOFT, se veut la plus souple jamais créée par Brooks. La mousse réduit l’impact du pied sur le sol, afin que  les coureurs bénéficient d’une foulée confortable et amortie sans perdre en réactivité ni en durabilité. Elle est associée à la mousse BioMoGo DNA qui lui assure une meilleure réactivité. 

La semelle extérieure de Segmented Crash Pad est composée des coussinets de protection amortisseurs de chocs. Forcément, elle améliore le confort, tout en optimisant la transition de la foulée entre le talon et les orteils. La fluidité est assurée également par un drop de 12 mm, à contre-pied de la majorité des autres marques de running.  Autant dire qu’il me faudra un temps certain d’adaptation si je passais à un modèle Altra zéro drop à la suite de test.

J’allais oublier le poids. A peine 295 grammes pour cette chaussure confort, équipé pourtant d’une épaisse semelle intermédiaire. 

Run, run, run !

Le slogan de Brooks est “Run Happy”  (courir heureux). Bah, c’est exactement ce que j’ai ressentis au terme du test, une chaussure pour kiffer le run !  La Ghost est une chaussure sécurisante, confortable, qui s’adapte à tous les types de coureurs.   Brooks  a assemblé savant mélange qui nous offre une chaussure idéale pour courir sur toutes distances.

Tout d’abord le chaussant est très léger et agréable.  Les différentes couches du mesh épousent les formes du pied et procurent une très bonne résistance aux agressions extérieures. 

L’amorti de la Ghost est souple, avec ce qu’il faut de réactivité. Ils semblent s’adapter au poids et à la foulée quels que soient les caractéristiques physiques et physiologiques du runneur. L’amorti est excellent, pas aussi moelleux que la Fresh Foam, mais avec plus de réactivité qui permet une bonne relance quand c’est nécessaire. 

La semelle extérieure est tout aussi sécurisante et protectrice que le reste de la sneaker. Le Segmented Crash Pad absorbe efficacement les chocs, ce qui contribue largement à la sensation de confort et de sécurité. Comme annoncé, la foulée est fluide. .La chaussure ménage la foulée et les articulations, même après de longues sorties, je n’ai ressenti aucune gêne ou douleur.

Pour conclure, si je devais choisir des mots pour qualifier les Brooks Ghost 12, je dirai confiance et confort. Confiance car c’est la sensation première qui m’est venue en les portant ; elles sont à la stables, légères, résistantes et fluides. Confortables, forcément, mais sans négliger la réactivité. Bref, la Brooks Ghost 12 est une paire de chaussure de running que vous pouvez acheter les yeux fermés !

Le prix ? 140 € !

Tags

Comments are closed

Archives
Tumblr