Suunto opère un renouvellement de sa gamme de montres GPS multisports avec les Suunto 5 et 9. Nous avons eu l’occasion de tester la « 5 » pendant quelques semaines.

Suunto, c’est l’autre grand équipementier finlandais de montres de sports multifonctions, avec l’incontournable Polar. Alors que ce dernier s’est fait connaitre par la qualité de ses cardiofréquencemètres, Suunto a débuté son histoire dans les années 30 avec l’invention d’une boussole à suspension liquide, qui lui assurait une plus grande stabilité et précision. C’est surtout depuis la fin des années 80 que Suunto s’est fait connaitre, en devenant le leader mondial de la fabrication d’instruments de plongée. Dès 1998, elle conçoit la première montre ordinateur de plein air dotée des fonctions « ABC » (altimètre, baromètre et boussole), puis en 2004 la Suunto T6, montre d’entrainement experte.

Robustesse, qualité,…mais un écran minimaliste

La Suunto 5 est une montre GPS multisports située en milieu de gamme, à un peu plus de 300 €. Elle s’apparente à une mini Suunto 9 par beaucoup d’aspects. Tout d’abord visuellement, avec un magnifique cerclage métallique, qui lui apporte beaucoup de cachet, et par un épais bracelet en silicone.  A première vue, il s’agit d’une montre robuste, dont les finitions sont en net amélioration par rapport aux gammes précédentes. La sensation de qualité se confirme par l’utilisation d’un verre cristal minéral. L’utilisation de l’épais boitier métallique se fait ressentir au niveau de sa taille (46 mm) et de son poids (66g), plus élevés que ses concurrentes. Malgré ses dimensions, l’écran ne dispose d’un affichage de 28mm. Le verre minéral apporte une finition haut de gamme mais aussi des reflets qui perturbent la visibilité des données. L’écran couleur transflectif nécessite l’utilisation du retro-éclairage dès que la luminosité extérieure faiblit. 

La Suunto 5 n’est pas tactile et il est possible d’accéder aux différentes fonctions par l’intermédiaire de 5 boutons : 3 à droites et 2 à gauche de l’écran. Pour les utilisateurs qui n’ont pas l’habitude d’utiliser des Suunto, comme moi, cela ne prendra que quelques minutes pour se familiariser à la logique de navigation dans les différents menus. 

Pour cette première prise en main, on ne peut que regretter la qualité de l’affichage alors que la Suunto 5 est par ailleurs très robuste, bien finie, extrêmement confortable et simple d’utilisation.

Des fonctionnalités sportives étendues

La Suunto 5 est une véritable montre GPS multisports, avec tous les ingrédients qui vont avec. Tout d’abord, elle supporte près de 80 disciplines sportives… même un heptathlonien y trouvera son compte ! Personnellement, je n’ai essayé que les 3 modes les plus usuels : course à pieds, natation et vélo de route. Enorme plus, la montre permet de connecter des capteurs via le Bluetooth, comme une ceinture cardiofréquencemètre, de vitesse, de puissance, d’allure,…   

Connectée au Smartphone, la Suunto 5 affiche les notifications et rien de plus.

Au niveau des fonctionnalités, la Suunto 5 est très complète. Les utilisateurs ont le choix entre plusieurs options de navigation : GPS, GPS/Galiléo, GPS/Glonass.  L’application mobile permet de créer des parcours et de l’envoyer sur la montre, ce qui est très pratique, notamment lors des sorties running/trail. Le modèle n’inclut pas de compas, ce qui signifie que l’orientation ne s’effectue que par le signal de la navigation. Malgré cela, sa précision est très bonne, voir meilleur que des modèles concurrents disposant d’un compas. 

Suunto 5 cardio

Les pulsations cardiaques sont mesurées par un capteur cardio-optique fournit par Valencell. On sait que les mesures effectuées par le poignet via ces capteurs sont assez aléatoires dans les premières minutes de l’effort, le temps du calibrage. La Suunto 5 ne fait pas exception et il est arrivé d’avoir des écarts conséquents dans la mesure, à quelques  secondes d’intervalles. Pour une mesure efficace et sans faille, il est indispensable de porter une ceinture cardiofréquencemètre

La Suunto 5 permet en outre de mesurer et de fournir les données sur l’allure, l’altitude, dénivelé, cadence, calories, chrono, distance, tours, puissance, température, vitesses, temps de récupération, la charge de travail (stress), suivi de l’activité quotidienne…. Très classique et très complet.

Suunto 5 data

Une fonction coaching au top

La Suunto 5 dispose d’un coaching individualisable, dénommé « assistance d’entrainement évolutive ». Il établit en début de semaine un programme d’entrainement qui s’adapte à votre niveau et ses objectifs (Entretenir, améliorer ou booster).  Il est suffisamment précis pour vous indiquer le jour, la durée, la zone cardio cible et la récup nécessaire.  Si vous loupez un entrainement, pas de panique ! Le programme est automatiquement mis à jour afin vous puissiez parvenir à vos objectifs.

Une autonomie en très net progrès

Suunto 5 se recharge à l’aide d’une pince USB, comme pour les autres modèles de la marque. Il dispose de 2 modes GPS. Le premier, normal, qui permet une utilisation de la montre pendant 20h ; le second, plus économique, qui offre une utilisation pendant près de 40h…. soit une excellente autonomie….

Conclusion

Malgré une lisibilité qui manque de contraste, la Suunto 5 a un excellent rapport qualité/prix (329€). C’est tout d’abord une véritable montre GPS multisports, conçue avec des matériaux de qualité. Elle dispose d’une excellente autonomie, de nombreux profils sportifs et offre la possibilité de l’associer à des capteurs. Bref, que faut-il attendre de plus ?

Tags

Comments are closed

Archives
Tumblr