Depuis sa création, Waiting for the Sun s’inscrit dans une démarche écologique pérenne.

Avec les premières lunettes en bois, les étuis en carton recyclé en passant par une production propre de l’ensemble des supports de communication, le développement durable est au cœur de leurs engagements.

Aujourd’hui, le projet est porté plus loin avec la conception d’une nouvelle matière.

Son nom : le bio-acétate.

Sa particularité : sans phtalate, fabriquée à partir de fibre de bois et entièrement biodégradable elle se recycle à l’infini.

Le plastique des montures Waiting for the Sun est entièrement biodégradable, certifiée selon la norme ISO14855 par OWS.

 

En lunetterie, les déchets représentent 70 à 80% du pois total de la matière engagée dans le processus de production. Avec le bio-acétate, Waiting for the Sun collecte les chutes de matières liées à son usinage et la réinjecte en partie dans le processus de fabrication de la matière.

 

Le développement de cette matière nouvelle est une première étape dans cette lutte contre le gaspillage et le respect de notre environnement.

Tags

Comments are closed

Archives
Tumblr