Yoxeone World

Yoxeone World est l’aboutissement de la volonté et la détermination de Selim G, un gars de Sarcelles qui à l’image de la société dans laquelle il a grandit porte ses valises avec du bon et du moins grandiose dans ses bagages.

Le jeune homme s’intéresse à la mode dès son plus jeune âge, à vrai dire il dépose la marque début 2000, pourtant ce n’est que 18 ans plus tard qu’il sortira la première collection.  Il y a 2 raisons à cela, les ateliers des maisons de couture sont bien loin de sa réalité des quartiers où il a grandit d’une part, d’autre part, la vie l’amène à emprunter d’autres chemins qui le conduisent par la case prison. Un mal pour un bien dans son cas, car enfermé entre 4 murs, il prendra le temps de faire le point sur sa vie et recentrera tous ses efforts sur sa vraie passion, la mode. Il décide d’apprendre tout seul la confection des vêtements, se formant sur les matières, les tissus avec comme modèle de réussite des grands de son quartier qui ont tenu le haut du pavé du streetwear français début 2000.

Loin de se cantonner à ce courant, il voit grand, pense grand et passe à des créations dans le but d’habiller tout homme qui se veut élégant et chic, habitant n’importe quel coin de la planète.  Sélim affirme sa différence tout en restant dans les codes du chic et du luxe du prêt à porter masculin  et sa fibre artistique, car le directeur artistique en devenir n’hésite pas à peindre, triturer, et choisir des matières et des matériaux donnant une dimension unique, voire artisanale à ses créations. Le hasard d’une rencontre avec un styliste qui a fait ses classes dans les grandes maisons de couture parisienne, Izet Curi, permettra de finaliser son projet aux accents avant-gardistes que Sarcelles a toujours charrié.

En parallèle, il voyage régulièrement à New-York, ville dans laquelle il a ouvert un restaurant avec un ami dans les quartiers de Harlem. Cela lui permet d’obtenir une reconnaissance outre-atlantique grâce au soutien des stars du show-biz.

Aujourd’hui, Yoxeone World présente la collection«  Rock «  N » Rolla » puisant son inspiration dans des grand espaces des désert du Nevada et de l’immensité des montagnes du Grand Canyon. La ligne Jean et Casual de la saison Printemps-été 2018 est résolument rebelle, criant sa différence dans un monde aseptisé et opprimé par les codes de la société. «  Rock N Rolla reprend les codes vintages de «  Mad Max « , l’aspect précieux en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*