Archives par étiquette : Van Wastell

as_skate_MAHands_576

Le jour où j’ai rencontré Mike Anderson

maximilien N'Tary-Calaffard - 11 novembre 2017 - Actu - Fashion - Kicks - Sneakers - Sport - All

Ceux qui me connaissent savent que je suis un inconditionnel de la marque Converse que je porte depuis la pus tendre enfance. Mais le déclic ne s’est réellement produit qu’a partir de mes années collège avec l’apparition de la ligne CONS qui dominait les parquets NBA.
Dernièrement j’ai l’occasion de renouer avec cette fameuse marque et cette non moins fameuse ligne CONS aujourd’hui dédiée au skate. Ce qui est encore plus extraordinaire c’est qu’au lieu de chercher midi à 14h avec des modèles plus sophistiques les uns que les autres, Converse réédite et surtout adapte les silhouettes classiques aux contraintes skate. Pour la derniere mouture, la marque m’a permis de rencontrer la legende Mike Anderson.

Le jour où j’ai rencontré Mike Anderson, on a immédiatement parlé de Kenny Anderson qui lui aussi était passé à la boutique Dayoff pour quasiment la meme occasion un mois plus tôt. Ils ont tellement de valeurs communes, a commençer par la famille qu’ils placent au dessus de tout.

Simple, discret et humble, le légendaire Mike Anderson est issu d’une famille de sport de glisse, son père était surfeur. Lui a suivi les traces de son grand frère, le premier skater de la famille et à son tour petit frère a suivi son chemin répétant le schema de l’obsession pour le grand frère. Aujourd’hui, c’est au tour de sa fille de relever le flambeau, d’ailleurs Mike passe le plus clair de son temps libre à la maison, à skater avec sa fille, il faut dire que la rampe dans le jardin et voir papa dans les vidéos aide beaucoup.
De simple mimétisme de son grand frère, le skate est devenu une véritable obsession pour Mike. Son éducation lui vient du shop de sa ville (5 point) où il passait le plus clair de son temps, c’est là que les gérants lui passait en boucle les classiques faisant de Mark Gonzales, John Cardiel, Julian stranger, Van Wastell et Kenny Anderson ses favoris. Légitimement, très tôt Mike a voulu en faire son métier, malheureusement toutes ses tentatives pour obtenir des sponsors ont été de cuisants échecs. Il fini par abandonner l’ides tout en continuant de rider. Ce n’est que par la résilience de son mentor qui filmait et envoyait des videos de Mike a toutes les companies qu’il a décroché des sponsors boards et chaussures.
Voyait qu’il gagnait bien sa vie, Mike a décidé de lancer une boite de casques audio Loud heaphones où tous les bénéfices sont reversés à des causes liées à l’enfance.

L’arrivée chez Converse s’est faite beaucoup plus tard lorsque que son sponsor chaussure a mis la clef sous la porte, il a reçu de grosses offres de 3 boites mais Converse avait ses faveurs. C’est un mec de Ventura, Californie, la-bas tout le monde porte des Converse. Des Jacks, des Chucks, même son grand-père mettait des onestars. C’est d’ailleurs les seules chaussures qu’il ait jamais acheté! Relax, les membres du team lui ressemble par les valeurs partagées, ils sont dans une compétition saine, se soutenant les uns, les autres. Puriste parmi les puriste, il voyait l’arrivée du skate aux J.O d’un mauvais oeil, puis il s’est fait une raison, espérant qu’ils se plantent pour finalement se dire que c’était peut être un mal pour un bien et que cela changerait peut être la perception du grand public.

Quant à la chaussure pour laquelle nous sommes réunis, il s’agit du lancement d’une One star pour laquelle il a tenu a reduire son impact carbone, aucun matériaux animal, il est végétarien. Cela me rappelle la projet de Kenny Anderson et sa Chuck sortie un mois plus tôt. Il aime dire qu’ils sont frères même si il avoue que Kenny Anderson est beaucoup plus impliqué dans la cause animale que lui en tenant des séminaires… Les deux hommes ayant tellement en commun cela ne serait pas déconnant si ils décidaient un jour de sortir un pack commun nommé « Meet the Andersons ».