On Instagram
LCM

Brooks Adrenaline GTS 22, confort et stabilité longue distance

Voilà déjà le 22e opus de la Brooks Adrenaline GTS ! Ce modèle, à classer parmi les classiques de la marque de Seattle, est toujours en constante amélioration. Confortable, disposant d’un excellent maintien et d’un support latéral, c’est la chaussure idéale à utiliser au quotidien. Sa polyvalence ravirons les coureurs débutants ou occasionnels  pour les sorties footing ou les longues virées du week-end. Nous l’avons testée dans toutes les situations sur un peu plus de 150 km… résultat détaillé dans les lignes qui suivent !

Mesdames et Messieurs, voici la 22e édition de la Brooks Adrenaline GTS ! Si vous êtes comme moi, un adepte de la course à pieds depuis de nombreuses années, vous avez probablement déjà porté ou testé le confort et la stabilité de ce modèle. A l’instar de la Pegasus de Nike, la Kayano de chez Asics, ou la 1080 de chez New Balance, l’Adrenaline GTS est un grand classique de la chaussure de course à pieds et au nom de Brooks.

Brooks Adrenaline GTS 22

DNA LOFT + GuideRails = une stabilité confortable

La nouvelle version a légèrement évolué depuis la précédente ; mais ce sont souvent les petites retouches qui font la différence. Tout d’abord, elle a subit une cure d’amaigrissement en perdant un peu plus d’une dizaine de grammes (en pointure 43). C’est un poids tout à fait correct pour ce type de sneakers, dotée de renforts et destinée à être confortable. Justement, de ce coté là, Brooks n’a pas lésiné avec une languette rembourrée, un mesh 3D Fit Print léger coupe vent, et une boite avant plutôt large.  L’Adrenaline GTS 22 est disponible en 3 largeurs afin de répondre à toutes les morphologies de pieds, et ça c’est juste incroyable.

On retrouve sur ce modèle la classique semelle intermédiaire DNA LOFT, la mousse la confortable et éprouvée de la marque.  Elle offre un très doux, idéal pour les sorties running quotidiennes ou les très longues distances.

L’Adrenaline GTS met avant tout l’accent sur la stabilité ! Elle s’appui pour cela sur la technologie GuideRails qui permet de guider la foulée et éviter les instabilités liées à la pronation naturelle ou à l’accumulation des kilomètres. Vous me direz que la chaussure est avant tout destinée aux pronateurs… et bien non ! Vous n’avez qu’à effectuer de longues sorties, ou semi ou un marathon pour vous rendre compte que la fatigue des kilomètres altère la proprioception naturelle du corps. Le GuideRails permet de maintenir l’efficacité de la foulée, tout en évitant les éventuelles blessures liées à la fatigue, en calant parfaitement toute la partie arrière du pied. La semelle externe HPR est très classique, composée de technologiques éprouvées à l’usure de l’asphalte. Et le drop ? il est plutôt marqué  avec 12 mm !

Au final, sur le papier, cette 22e Adrenaline GTS semble très sérieuse et capable de tenir la dragée à  la Gel Kayano ou la Wave Ultima. Il manque plus qu’à la passer sur le grill du test implacable de Le Closet !

Confort, confort, confort !

Afin d’éprouver les Brooks Adrenaline GTS 22, j’ai arpenté les rues de capitale, les chemins et l’asphalte de la vallée de la Bièvres. Un peu de plus de 150 km parcourus au total avec ma très jolie paire de Bleu nuit- orange-blanc confirme le sérieux de la chaussure.

La perception de confort dégagée par l’Adrenaline GTS se confirme dès les premières foulées. Je me sens très à l’aise dans mon modèle de largeur M. J’ai un pied plutôt fin et mes pieds se sont pas engoncés dans l’empeigne ; C’est très confortable, presque aussi agréable que d’enfiler ma paire de charentaise de papi. Le chaussant confortable, conjugué au GuideRails et la mousse DNA Loft me procurent une grande douceur de la foulée, quels que soient les kilomètres. Le poids d’un peu de plus de 290 g de ma GTS pointure 43 ne se fait sentir, même au-delà des 20 km parcourus.

Le soutien ? perso, j’ai une foulée universelle et mon niveau d’entrainement me permet de garder une foulée idéale et fluide… donc ça m’est très difficile de vous y répondre sur la correction de la pronation. Néanmoins, mes jambes et mes articulations étaient moins fatiguées après de longues sorties car très probablement le soutien apporté par l’Adrenaline GTS a facilité le déroulé des pieds.

L’amorti Brooks de la semelle intermédiaire DNA Loft est légèrement plus ferme que les chez modèles concurrents. En revanche, le  dynamisme est plus important, ce qui m’a permis d’effectuer quelques séances d’entrainements axées sur la rapidité.

Au final, je vais répéter ce qui j’ai écris en préambule de ce test ; la Brooks Adrenaline GTS 22 est une chaussure de course à pieds sur route disposant d’un excellent maintien et d’un grand confort. Elle sera idéale pour les coureurs pronateurs, les débutants ou les runners occasionnels  la recherche d’une chaussure polyvalente, aussi l’aise sur les footing que sur les longues distances.

Leur prix ? 150 €