On Instagram
LCM

On Cloudridge : une douce légèreté à toute épreuve

Voici une chaussure de randonnée avec laquelle j’ai eu grand plaisir à partir à l’aventure. Confortable, légère et respirante, la Cloudridge est de toutes les sorties, quel que soit le terrain et les conditions météos.

C’est avec un plaisir non dissimulé que je réceptionne mes paires de chaussures On Running à tester. Voilà un peu plus de deux ans, j’ai découvert la marque originaire des Alpes Suisses avec l’essai des Cloudswift. Pour être honnête, j’étais très sceptique au départ sur les vertus de la technologie Cloud que le Wall Street Journal avait jugée révolutionnaire dès 2013. Ma curiosité à laissé place à un véritable coup de cœur !

Fondée il y à peine une dizaine d’année par les trois amis, Olivier Bernhard, David Allemann et Caspar Coppetti, On Running affiche depuis une croissance insolente. Aujourd’hui, les chaussures helvètes sont disponibles dans plus de 6 500 magasins spécialisés, répartis dans plus de 50 pays. En plus de son siège européen à Zurich, On Running a désormais des bureaux aux États-Unis, au Japon, en Australie et au Brésil. Bien sûr, On Running se distingue par sa technologie de pointe plusieurs fois récompensée, mais aussi par un design léché, pensé dans le moindre détail, des matériaux de qualité et des finitions soignées. Je classe volontiers On Running comme un équipementier sportif premium ; à n’en pas douter, le summum niveau design et durabilité.

Après le running, le sportswear, il était naturel pour On de s’attaquer à la randonnée…quoi de plus naturel pour une marque originaire des Alpes Suisses !  La Cloudridge est une chaussure à part, que j’ai eu le plaisir de tester sur les sentiers de vallée de Chevreuse et collines escarpées du Périgord. Une grande bouffée de chlorophylle, après les semaines de confinements.

L’ADN On : esthétisme, légèreté, Speedboard et nuages

 L’esthétisme a toujours été une priorité chez On. Quand j’ai testé les chaussures de running Cloudswift et  Cloudflow, je me souviens avoir été complément charmé par leur look soigné, léché dans les moindres finitions. C’est la première fois que j’étais aussi dithyrambique sur l’apparence d’une chaussure de course à pieds. A la différence de ces grandes sœurs, la Clouridge est destinée à la randonnée. La spécificité de la marche en pleine nature, à la fois technique et accidentée, donne souvent lieu à la création de chaussures massives, lourdes, où la protection et l’adhérence prennent le pas sur le design et le confort. Ce n’est clairement pas le cas avec les Cloudridge.

Pourtant, au premier regard on identifie le look baroudeur de la chaussure avec son col montant et sa semelle proéminente. Mais on reste dans l’ADN On avec des lignes soignées, fines et légères. Les couleurs sable de mon modèle sont un véritable appel à l’aventure en plein été. Le pare-pierre recouvert de nubuck ajoute une touche premium à sa conception.

Son mesh est constitué d’un tissus synthétique ripstop innovant assurant un ajustement de type chaussette, mais aussi une grande respirabilité et légèreté. Elle permet un gain de poids assez considérable puisque cette chaussure de sportive ne pèse que 410 grammes ! Une véritable prouesse quand on sait qu’il n’est pas rare d’en trouver qui dépassent le kilo.   La Cloudridge a été conçue avec un système de laçage FlexLock, à la fois rapide, efficace et polyvalent.  Son drop est de 7 mm- il s’agit de la différence entre la boite avant et le talon- ce qui reste dans la moyenne des chaussures de rando.

Du coté de la semelle extérieure, on y retrouve la technologie Missiongrip élaborée par le On Lab qui combine des motifs d’adhérence multiples. Les crampons du caoutchouc ont été conçus pour optimiser la structure de traction. Des étoiles parsèment les crampons et combinent des formes géométriques rectangulaires afin d’éviter les risques de glissades sur les terrains les plus accidentés ou lisses.

Enfin, et surtout, on y retrouve l’inévitable Cloudtec qui fait la renommée de On Running. Son amorti facilite l’impact du pied sur pentes raides et permet des descentes rapides et contrôlées. Enfin, grosse surprise, la Cloudridge embarque la Speedboard que l’on retrouve sur les modelés running de la marque. Il s’agit d’une semelle en polymère thermoplastique injectée de liquide, située entre la semelle intermédiaire Cloudtec et la tige. On peut l’apercevoir quand on jette un coup d’œil sur la semelle. Couplée avec la semelle extérieure, la Speedboard est mise à contribution à chaque pas. Chaque fois que le pied touche le sol, les composants de la Cloudtec se compriment pour alléger l’impact. En plus de cela, la Speedboard absorbe l’énergie de l’impact et le restitue afin de favorise la propulsion.

On s’est appuyé sur son savoir dans la conception de chaussures de course à pieds afin de concevoir la Cloudridge. Très prometteuse sur le papier, c’est une chaussure très technique et légère. Mais est-elle à la hauteur des exigences des longues randonnées et des terrains accidentés ? Pour en avoir le cœur net, j’ai chaussé ma paire, préparé mon bardage et direction l’aventure !

Légèreté et confort

A l’ouverture de la boîte des Cloudridge, pas de mauvaise surprise ; Les finitions sont impeccables, assemblées avec des matériaux durables et de la qualité. La chaussure est la plus légère que j’ai pu tester en randonnée. Le pied est parfaitement maintenu par le mesh synthétique et le systéme de laçage Flexlock.

La marche est agréable, confortable…et légère. J’oublie que je porte pourtant des chaussures montantes de rando. La Cloudridge offre une liberté totale de mouvement, à la fois par la souplesse de la tige et la douceur de la semelle.

Le pare-pierres, enveloppé de nubuck, assure une protection efficace sur toutes les extrémités de la chaussure, y compris le talon et la cheville.

Coté adhérence, la Cloudridge n’est pas en reste. La combinaison des Cloudtec avec le Missiongrip permet rester accrocher sur les terrains les plus humides ou boueux. Le seul défaut constaté provient des dépôts de terres qui peuvent s’accumuler entre les « Clouds », quand on vient à marcher sur des terres très humides.

Coté respirabilité, la chaussure est un must, et sera idéale pour toutes les sorties estivales. La tige synthétique Ripstop permet une excellente circulation de l’air et l’évacuation de la transpiration. Mais je dois quand même lui trouver un petit défaut… la Cloudridge n’est pas complètement imperméable, aussi elle ne convient pas aux sorties sous fortes pluies.

Forcément, l’amorti est excellent et le contraire serait étonnant eu égard aux technologies éprouvées utilisées dans la conception du modèle. Sur les terrains très accidentés et/ou à fort denivelé, je suis bien content de les porter. Le Speedboard apporte un dynamisme à chaque pas que je n’avais trouvé jusqu’alors que sur les chaussures de running ou de trail.

J’ai eu un véritable coup de cœur pour les chaussures On Cloudridge. Atypiques, très légères, elles sont aussi très confortables et dynamiques. Elles n’ont pas véritablement de défauts. C’est une vraie belle surprise. Je pense qu’elles vont me suivre un bon moment sur les sentiers de randonnée car c’est un vrai plaisir de marcher avec des chaussures tiges hautes aux pieds qui ne pèsent pas une tonne. La marche est un sport, et On nous offre un modèle à la hauteur de ses exigences !

Leur prix ? 209 €