On Instagram
LCM

Asics Novablast : une légèreté explosive

Asics Novablast Tokyo

Asics a lancé l’année dernière une nouvelle mousse dénommée FLYTEFOAM BLAST, promettant confort, dynamisme et légèreté. A la faveur de la reprise de la saison de course à pieds sur route, je me suis lancé dans le test des Novablast, première chaussure composée de la nouvelle technologie made in Japon…. Un véritable régal !

Chez Le Closet, nous avons pour principe de ne vous parler uniquement de ce que nous aimons et validons au cours de nos tests.  C’est le cas des Novablast d’Asics lancées il y a un plus d’un an par le fabricant nippon.  Malgré la pandémie, et des difficultés posées à la pratique de notre sport préféré,  le nouveau modèle de la marque fondée en 1949 par Kihachirō Onitsuka a su se faire un nom. Pour cela, exit la célèbre technologie Gel, et place à toute nouvelle mousse : la Flytefoam Blast !

Flytefoam Blast : amorti et explosivité !

Les équipes de Recherche et Développement de Kobe se sont creusé la tête pour créer une mousse pouvant allier un excellent amorti et un retour d’énergie explosif. Loin de la simple rhétorique marketing, les progrès technologiques fulgurants de ces dernières années permettent de toucher du doigt la « chaussure ultime » rêvée par tous les runners ; un modèle permettant d’amortir l’impact au sol et ses conséquences musculo-squelettiques,  de récupérer cette énergie et la restituer. La quadrature du cercle en somme pour toutes les équipes d’ingénieurs qui ont planché sur cette équation insoluble depuis des dizaines d’années.

Les progrès récents réalisés par l’industrie chimique dans le développement de nouvelles mousses ont permis d’y apporter des réponses. En témoignent, l’apparition de la technologie Boost pour Adidas, la React pour Nike, ou la Fresh Foam X de New-Balance. Chacun à leur façon, les concepteurs ont proposé des solutions de plus en plus innovantes nous rapprochant petit à petit du Graal, mais sans jamais y parvenir. Amorti, dynamisme, légèreté, durabilité, on frôle la perfection, sans jamais y parvenir. Récemment, l’apparition des plaques carbones dans les semelles intermédiaires, a nettement amélioré le dynamisme des chaussures mais à condition de les  combiner à une mousse très amortissante. Mais là aussi, l’exercice à ses limites puisque l’énergie produite peut favoriser les blessures chez les sportifs souffrant de fragilités.

Asics semble y apporter une réponse avec la Flytefoam Blast. Alors oui, la mousse Flytefoam n’est pas nouvelle. Il s’agit mousse à mémoire de forme reconnue pour ses qualités d’amorti.  Mais Asics l’a améliorée et dénommée Flytefoam Blast… tout un programme quand on sait que Blast peut être traduit comme le souffle de l’explosion. La semelle extérieure et intermédiaire de la chaussure Novablast ont été conçues pour accentuer le sentiment de dynamisme en créant un effet de « trampoline ». Vous l’aurez compris, le dynamisme est le point fort de la chaussure. Elle s’appuie sur la mousse à mémoire de forme qui absorbe les chocs et reprend sa forme à chaque foulée.

L’autre originalité de la chaussure Novablast porte sur la dimension de la semelle, plus haute que la plupart des chaussures de course. Le talon culmine à plus de 32 mm au dessus du sol, et 22 mm pour l’avant-pied. Pour autant, le drop n’est que de 10 mm, à peine au dessus de la moyenne. Encore une fois, l’objectif est d’offrir un plus grand confort, notamment sur longue distance. 

La semelle extérieure est composée en caoutchouc AHAR+  est bien connue par les aficionados d’Asics. Elle assure une adhérence optimale et sa résistance à l’abrasion en fait un exemple de fiabilité.

Pour finir, l’empeigne est constituée en maille légère et douce qui laisse  librement circuler l’air dans le but fournir une respirabilité maximale même quand l’effort s’intensifie.  Contrairement au à la série Edo Era Tribute, mon modèle Novablast Tokyo n’est pas conçu en polyester recyclé, ce qui est bien dommage.  J’adore son colorie orange en hommage à la capitale du Japon…. Et des prochains Jeux Olympiques !  Dans l’ensemble, la chaussure est très bien finie, les assemblages sont de qualité et sa maille en font une chaussure idéales pour les sorties printanières et estivales.

Il ne me reste plus qu’à les chausser et partir les tester….

Douce et Rebondissante !

Pour ce test, j’ai appliqué un protocole assez classique en alternant de séances courtes, longues, fractionnées, Fartlek, et même une petite séance sur des terrains accidentés. Je vous écrits ces lignes après plus d’une centaine de km parcourus avec ma paire de Novablast Tokyo de taille 43.5, pesant 274 g.

Me voilà assis avant la première sortie. Je chausse mes Novablast, attache soigneusement les lacets et me redresse sur mes deux jambes. La première sensation assez incroyable car la semelle est hyper moelleuse ; j’ai même l’impression que mon pied s’enfonce dans la mousse EVA très douce. Cette sensation ne me quittera jamais, quel que soit la séance, la distance, le terrain ou les conditions météos. La Novablast est d’un confort assez dingue.  Coté tige, l’empeigne maintien parfaitement le pied. La boite avant de la chaussure est assez large afin de permettre aux orteils de jouer leur rôle dans la réception et la propulsion.  Le mesh aéré, permet une excellente circulation de l’air afin de permettre l’évacuation de la chaleur et de l’humidité. La Novablast est très agréable et légère.

Mais alors, est elle aussi dynamique que confortable ?

Me voilà parti à l’assaut des routes de la vallée de Bièvres.  Sur les sorties moins rythmées, la mousse est d’un confort XXL, et je n’ai pas l’impression de sentir la dureté du bitume sous mes pieds. Dès que l’on commence à s’activer un peu, le retour d’énergie devient plus évident et augmente au fur et à mesure des accélérations.  Le rebond de la mousse Flytefoam Blast devient encore plus évident lors des séances de fractionné et de Fartlek. Ce dynamisme est aussi favorisé par la semelle en forme de trampoline que l’on retrouve désormais sur l’ensemble des chaussures de compétition d’Asics. La Novablast envoie du bois, et il n’est plus nécessaire de choisir entre confort et dynamisme !

Coté stabilité, on est un peu en dessous. Le moelleux de la semelle et sa hauteur peuvent se faire ressentir dans les changements de direction et les virages plus serrés.

Pour conclure, Asics à fait très fort avec les Novablast ! Une chaussure de compétition aussi confortable que dynamique, stylées et légères. Une référence pour les coureurs de moins de 85 kg à la recherche de sensations fortes !

Son prix ?  140 €… un excellent rapport qualité-prix pour une modèle de cet acabit !