On Instagram
LCM

Altra Mont Blanc : le trail performance

Nouvelles Altra Mont-Blanc

2022 est décidemment l’année Altra ! la Mont Blanc figure sur la longue liste des nouveautés lancées depuis le début de l’année. Juste après avoir présenté la Lone Peak 6, la marque du Colorado passe à un niveau supérieur en proposant sa toute première gamme Speed pour le trail avec une paire axée sur la performance pour les ultra trail. La Mont Blanc est un modèle qui combine, confort, dynamismes et durabilité…. Et toujours en zéro drop !

Il aura fallut patienter pour découvrir les nouvelles Altra Mont-Blanc !  Il faut dire que les rumeurs et le teasing allaient bon train depuis des mois. Autant dire que la marque originaire de l’Utah était attendue au tournant avec un modèle plus dynamique et confortable que son best-seller la Lone Peak et plus technique que la Timp. Une nouvelle chaussure de trail Altra haute performance, capable de rivaliser avec la concurrence, mais toujours en zéro drop !  Forcément, c’est tout l’intérêt d’Altra, puisqu’il procure des sensations uniques. Le Balanced Cushioning oriente vers une foulée naturelle (moins traumatisant pour le corps) qui prévient les éventuelles blessures (travail différent sur les muscles et tendons). Une fois le zéro drop adopté, il vous sera difficile de vous en passer…. Je peux en témoigner !

La Mont-Blanc en détails

Cette Mont Blanc est une sacré innovation et incroyable évolution de la construction des chaussures chez Altra. Les prémices étaient perceptibles depuis son acquisition par VF corporation en 2018 (The North Face, Timberland, Napapijri, Vans, Supreme, And 1,…) ; mais jamais un modèle n’a semblé en telle rupture…esthétiquement du moins. Car le tour de force des équipes de recherche et développement est de concevoir une chaussure totalement nouvelle tout en gardant l’essence même de l’ADN Altra. C’est autour des deux technologies phares, le Footshape Toe Box (la large boîte avant qui permet aux orteils de se déployer ce qui améliore le confort, la stabilité et la reactivité) et le Balanced Cushioning (le mot savant inventer pour remplacer le Zéro Drop) que les équipes ont construit ce Mont-Blanc destinée aux trails longue distance. Les adeptes ne seront donc pas déçus. En revanche, tout le reste a été modifié.  

D’abord le modèle est doté de la nouvelle semelle intermédiaire en mousse Altra EGO MAX annoncée plus confortable et légère. Plus douce que le mousse EGO disponible sur la Lone Peak, elle assure surtout un meilleur dynamisme avec un retour d’énergie excellent. Altra continue à faire confiance à Vibram pour sa semelle extérieure, avec la toute nouvelle technologie Vibram LiteBase, plus légère et disposant d’une adhérence améliorée.  Le nouveau caoutchouc antidérapant haute-performance permet une accroche sur tous les terrains secs et mouillés. La disposition des crampons a été complètement repensée ; ils me semblent moins nombreux et plus marqués que sur la Lone Peak. A mon avis, Altra a voulu retirer gagner en légèreté en supprimant de la matière aux endroits où cela ne pas nécessaire. Ne L’oublions, nous sommes sur un modèle de compétition où chaque gramme compte !

Du coté de l’empeigne, l’évolution est considérable. Sa tige est hyper-respirante, quasiment translucide, avec des protections et des matériaux stratégiquement placés uniquement là où ils sont nécessaires. Ultra léger, le mesh est très résistante. La tige est plus haute que la Lone Peak ; le pied est bien maintenu dans la chaussure, et très bien protégé malgré la quasi absence de pare-pierres. On retrouve sur la base du talon de la chaussure, le velcro qui permet de fixer les guêtres, comme sur tous les modèles trail de la marque.

La progression d’Altra se constate aussi et surtout visuellement. Le Footshape Toe Box se fait plus discret et son épaisse semelle de 30 mm d’épaisseur, fait oublier les mousses plus discrètes de ses ainées. Pourtant la Mont Blanc  ne pèse que 266 grammes en taille 42. Hormis le logo et la couleur toujours aussi chatoyante, il serait difficile de reconnaitre qu’il s’agit d’une Altra. Pourtant, une fois aux pieds, impossible de se tromper !

Destinée aux chronos

J’ai commencé à courir avec ma paire de Mont-Blanc depuis la fin du mois de février. J’avais pour objectif de préparer et courir l’Eco Trail de Paris. J’ai organisé mes entrainements principalement dans les forets de Verrières le Buisson et celle de Meudon. Ce ne sont pas des terrains très accidentés, mais assez pour juger de leur efficacité.

Comme je vous l’écrivais plus haut, les sensations de la foulée naturelle restent inchangées. Le corps se porte naturellement sur l’avant-pied et les orteils jouent un rôle central dans la réception et la propulsion. Les sensations inégalées du Zéro Drop sont inchangées. Pour le reste, la Mont-Blanc est beaucoup plus dynamique ! Elle est clairement destinée aux coureurs de trail de moins de 80 kg, qui cherchent à faire des chronos sur longue distances.  Le seul bémol pourra résider sur le manque de protections sur le chaussant dès lors qu’il faudra affronter des chemins très techniques. Le mesh ultra fin et résistant permettra d’affronter les sorties les plus longues et les climats les plus chauds, sans que les pieds de ne surchauffent. La semelle externe Vibram est d’une adhérence exceptionnelle sur tous les terrains et dans toutes les conditions.

Les Mont Blanc sont à l’image d’Altra depuis le début de l’année, totalement surprenantes. Elles sont destinées aux traileurs à la recherche d’un produit léger, haut de gamme, destiné aux  longues sorties sur des terrains moyennement techniques. Beaucoup plus dynamiques et efficaces que les Lone Peak ou les Timp, selle sauront ravir les coureurs à la recherche de chronos…. En Zéro Drop ?

Leur prix ? 190 €