On Instagram
LCM

RunMotion Coach dévoile le 2e baromètre running

RunMotion Coach a présente son second baromètre running. Cette étude complète sur la pratique de la course à pied a été réalisée auprès de runners réguliers est riche en enseignements. En deux ans, les pratiquants sont de plus en plus connectés, attachés à leur santé et compétiteurs. Décriptage en chiffres, par nos amis de RunMotion Coach, Guillaume et Romain Adam.

En 2020, les frères Adam, fondateurs de RunMotion Coach, ont lancé le premier baromètre running. Véritable bible d’enseignements sur les évolutions de la course à pied, sport en constante progression en France avec 12 millions de pratiquants, dont 4 millions réguliers.  

Le Baromètre du Running se décompose en 4 parties : Entraînement, Compétition, Technologie et Numérique, Environnement. RunMotion Coach a interrogé 1672 coureurs, dont 45% de femmes et 55% d’hommes, entre 20 et 50 ans, effectuant en moyenne 3 sorties par semaine… donc des runners réguliers, voir même aguerris !

Coté Entraînement : une pratique solitaire motivée par la santé

Les principales raisons de la course à pied sont, la santé physique (79%), son bien-être mental (77%), pour se surpasser / faire des compétitions (63%). Une pratique du débute sur un déclic motivé par une amélioration de la sa condition physique (48%), un challenge personnel (43%, soit une progression de 14 points par rapport à 2020) et la facilité de sa pratique (26%).

 Si les coureurs aiment parfois courir en groupe, ou avec des amis, la pratique est de plus en plus solitaire (70%). Cette tendance se renforce encore en 2022, avec la baisse du télétravail qui impacte aussi plus son organisation personnelle. Il est donc plus simple de courir seul, principalement le dimanche !


La reprise de la compétition post Covid

Voilà un résultat qui à prendre avec des pincettes tant la pandémie de la Covid-19 a impacté l’organisation et la participation aux compétitions de course à pieds. Néanmoins, la reprise se confirme et les runners réguliers s’alignent sur de plus en plus de courses. Ainsi, en 2021, 13% des coureurs réguliers ont participé à plus de 5 courses, 62% de 1 à 5 courses et 24% à aucune course
En 2022, on assiste à une reprise, avec 30% des coureurs réguliers qui vont participer à plus de 5 courses, 63% de 1 à 5 courses et 7% aucune course.

Des runners connectés, adeptes des applis

La technologie est devenue une aide à l’amélioration des performances, ses entrainements et au suivi de la condition physique. Selon le baromètre, plus de 93% des coureurs réguliers mesurent leurs runs avec une montre GPS (+6 pts par rapport à 2022 : entrée de gammes plus accessible, et boom des montres connectées type Apple Watch).  Les applications mobiles sont plébiscitées avec 88% des coureurs qui en utilisent, principalement pour “visualiser les stats des sorties” (91%), mais aussi du tracking « en live » (42%).

Matériel : un budget largement au dessus de la moyenne pour les coureurs réguliers

Le budget matériel des runners réguliers est largement au dessus de la moyenne. Ils accordent en moyenne de 758€ par an pour les courses, équipements et entrainements.  C’est largement au dessus de la moyenne des 210 € accordés en moyenne par français et par an, qui nous placent parmis les plus grands sportifs d’Europe, derrière les autrichiens. La chaussure à plaque carbone a du mal à s’imposer puisque seulement 13% des coureurs ont franchis le pas de l’achat…. Le prix souvent élevé des chaussures à haut retour d’énergie est certainement un facteur bloquant. Parmi les 87% qui n’en n’ont pas acheté, 22% aimeraient quand même en acheter un jour.

Environnement

La démarché seconde main et environnementale est elle aussi en plein développement. 37% des coureurs ont déjà acheté ou vendu du matériel running d’occasion (chaussures, vêtements, sac d’hydratation, bâtons, …) et 66% qui ne l’ont pas encore fait seraient prêt à le faire. Même s’ils sont attachés à la médaille finisher marathon par exemple, 88% des coureurs réguliers sont prêts à participer à une course qui n’offre pas de goodies, t-shirt finisher, médaille ou autres.
Malheureusement, seulement 28% des coureurs connaissent le plogging, le fait d’associer course à pied et ramassage de déchets. Pourtant 73% seraient prêt à participer à ce type d’événement.

Résultats à méditer !