NIKE x VIRGIL ABLOH POUR SERENA WILLIAMS: LA COLLECTION « QUEEN »

Chaque entrée sur le court de Serena Williams à Flushing Meadows est marquée par ses tenues. La jupe en jean en 2004 (partie de son look Gladiator), la robe rose imprimée léopard en 2014 et bien d’autres encore. La tenue de match de Williams à New York a un style aussi unique qu’audacieux; Après tout, elle a remporté six tournois majeurs dans cette ville.

Pour la 50ème édition du tournoi cette année à New York, Williams portera la collection « Queen » créée par le designer Virgil Abloh.

Cette collaboration élégante puise son inspiration dans l’amour de la danse et du ballet de Serena. La collection célèbre le design et l’innovation chers à Nike, avec des produits ambitieux qui exploitent l’engagement indéfectible de la marque pour redéfinir la performance et le style.

All hail the Queen Serena Williams

Illustrations: Toki

Serena Williams est la seule athlete feminine du dernier numero du closet magazine qui présente les modèles de chaussures qui ont marqué les carrières des champions.

Ce statut elle le doit a sa carrière plus qu’exemplaire. Au moment où le magazine est sorti elle cumulait 22 titres dans des tournois majeurs ce qui la place au pantheon des joueuses. Mais aujourd’hui elle a écrit une nouvelle ligne a l’histoire du tennis en dominant sa soeur Venus en finale de l’open d’Australie, cumulant son 23 eme titre au passage. Exploit inégalé qui fait d’elle la joueuse de tennis la plus titrée de l’histoire de son sport.

RESPECT est le mot qui résume le mieux la carrière de Serena, grande, indépendante, accomplie et battante. A l’instar d’Aretha Franklin, rien ni personne n’a pu empêcher la reine des courts de dominer le tennis mondial. C’est avec les chaussures de son premier sponsor, Puma Cell Tennis, qu’elle remporte son premier tournoi majeur à New York en 1999. En 2002, ses Puma Extrena WN la mènent au sommet de son premier Roland Garros, mais cela ne l’empêche pas de courir vers le swoosh et quelques dollars de plus, fin décembre 2003. Serena piétine la concurrence  à Flushing Meadow en bottes de septs lieues ou plutôt guêtres/cuissardes jusqu’à ce qu’un juge lui ôte la victoire sur un arbitrage douteux. Revancharde, elle se refait à l’Open d’Australie en 2005 avec de grosses semelles Shox Glamour SW, qui portent son nom. Aux J.O de 2012, ses Air Max Mirabella 3 vont surprendre les caméras avec son pas de C-walk. Serena rentre au Panthéon du tennis par une belle journée d’août 2016, en remportant Wimbledon dans son modèle signature Nike Court Flare. Elle a rattrapé l’Allemande Steffi Graf qui détenait jusqu’ici seule le record du plus grand nombre de trophées majeurs remportés dans l’ère professionnelle.

Fan inconditionnelle d’AJ1, elle enfile la même paire de Air Jordan I lors de ses conférences de presse, de ses galas d’inauguration, de ses apparitions et même pour se rendre à ses sessions d’entraînement depuis sa signature avec Nike en 2004. Pour célébrer son 23e titre historique, NikeCourt et Jordan Brand présentent deux versions colorées exclusives de la chaussure NikeCourt Flare avec le logo de Serena intégré sur la languette et le talon de la chaussure. Toutes deux sont inspirées de la Air Jordan I, la version en rouge et noir se pare des couleurs d’origine de la chaussure mythique. La version noir et rose met en avant les couleurs préférées de la joueuse.