Test Mizuno Waveknit S1 : surfez sur les routes !

La marque japonaise offre son premier modèle de chaussures de running doté d’une empeigne tissée. Doté de l’ensemble des meilleures technologies développées par l’équipementier sportif, la Mizuno Waveknit S1 offre confort, stabilité et adaptabilité. J’ai eu l’occasion de la tester pendant un peu plus d’un mois et lors des premières courses de la saison 2019.

Après les Saucony Triumph 5, je continue les tests avec une nouvelle paire de chaussures de courses confortables destinée aux sorties sur routes longues distances : Les Mizuno Waveknit S1.

Mizuno, forcément vous connaissez ! Judo, volleyball, handball, rugby, natation, tennis de table, football, course à pied… la marque japonaise fondée en 1906 à Osaka par Rihachi Mizuno est devenue équipementier sportif international incontournable. Au départ, simple importateur de produits sportifs, la marque a su imposer son fameux logo « Runbird » – vous savez, le célèbre oiseau dans « bip bip et le coyote »-  comme un des plus reconnaissables du marché.

Le modèle Mizuno Waveknit S1 constitue son premier modèle running en mesh tissé. Ce matériel est très apprécié des runneurs. En effet, sa structure type crochet ou nid d’abeille permet une meilleure respirabilité. La composition du tissus, type élastique souple offre un plus grand confort,  en s’ajustant parfaitement au pied, tout en étant extrêmement léger.

Du point de vue esthétique,  elle est très réussie. Surement la plus sympa chaussure de running que j’ai pu porter depuis un moment. Le Knit extérieur lui apporte ce petit plus au niveau du design qui fait toute la différence.

Les composants techniques de la Waveknit S1 ont beaucoup de caractéristiques communes avec la Mizuno Wave Sky. La plus grande différence réside dans l’empeigne tricotée qui représente néanmoins une grande amélioration au niveau confort.

La chaussure est dotée de la célèbre  plaque Wave éventail qui doit garantir un amorti optimal à chaque réception de la foulée. Elle favorise une meilleure stabilité du pied et est même conseillée pour les coureurs légèrement proronateurs. Elle est associée à une semelle intermédiaire U4icX pour un meilleur confort et amorti.

La Waveknit S1 est composée d’un talon articulé pour une meilleure absorption des chocs, une réception plus douce, tout en assurant un très bon maintien du pied.

La semelle extérieureprésente des rainures de flexion SmoothRide.  Elle est également composée de caoutchouc X-10  censé améliorer la traction et offrir une grande durabilité face à l’usure.

Le drop est de 10mm (22mm à l’avant et 32mm au talon), ce qui la situe dans la moyenne des chaussures de running. Pour rappel, plus le drop est faible, plus la foulée est naturelle et favorise une attaque par l’avant du pied. Plus le drop est élevé, plus le déroulé du pied se fera par l’arrière du pied afin d’améliorer l’amorti et protéger le talon.

Comme souvent dans les chaussures de running de type confort et destinées aux longues sorties, la poids est au-dessus de la moyenne : 324g pour une taille 42.

Passons au résultat de l’essai. J’ai eu l’occasion de la tester sur un peu plus d’une centaine de kilomètres, notamment lors des premières courses hivernales de l’année 2019.

Le premier enfilage de la chaussure confirmecaractéristiques techniques. Le pied est bien maintenu et j’ai ressenti tout de suite le confort de l’amorti. Le poids se fait aussi sentir…  d’expérience, je sais désormais que l’on peut s’en accommoder si le dynamisme et le confort sont au rendez-vous. Ce qui fut le cas ! Dès les premières courses le poids se fait oublier.

En course, la respirabilité de l’empeigne tissée est très agréable. Elle assure une très bonne circulation de l’air et l’évacuation de la transpiration. Malgré les températures très basses, je n’ai pas eu froid aux pieds.

Au niveau confort, c’est le top. Je suis bien dans la chaussure. Elle épouse parfaitement les mouvements du pied. L’amorti est excellent ;  elle absorbe idéalement les impacts et l’énergie même lors de descentes à très fort dénivelé

Hormis l’amorti, la stabilité est l’autre point fort de la Waveknit S1. Elle est tout juste incroyable. Que ce soit sur chemins accidentés,  lors de changements de directions ou dès lors que la fatigue se fait sentir, la chaussure ne vous lâche pas !

Sur route ou sur chemins boueux, la chaussure accroche le sol et assure une excellente adhérence. J’ai pu particulièrement m’en rendre compte lors d’une course de début février où j’ai été contraint d’effectuer des dépassements par les bas-côtés en boue.

Pour conclure, la Mizuno Waveknit S1 est le compromis parfait entre design et performance.C’est une chaussure de course super douce et très confortable qui assure une foulée fluide. Elle fera le bonheur descoureurs qui parcourent de nombreux kilomètres, à la recherche de confort ou d’une très grande stabilité.

 

Asics gel birthday

Les années 80 ont été le témoin d’une course à l’armement des équipementiers de sport. Chaque marque se devait d’avoir sa propre technologie d’amorti, visible de préférence et nommée pour éviter toute confusion. Ainsi Nike avait l’air, adidas le système torsion, mizuno wave, converse le react et l’energy wave et Asics le système GEL. Ce n’est que plus tard que les marques se sont rendues compte qu’il suffisait de jouer avec la densité de la mousse EVA pour obtenir de meilleurs résultats, mais ça s’est une autre histoire.

C’est en 1986 qu’Asics lance la première chaussure de sport contenant du GEL. L’introduction de cette technologie a permis d’améliorer considérablement l’amorti des chaussures pour l’époque. Pour célébrer ce 30ème anniversaire, Asics Tiger propose un nouveau look à trois de ses modèles iconiques.

Tout d’abord La GEL-LYTE III, modèle iconique créé en 1990, avec sa fameuse languette fendue inspirée d’un chausson traditionnel japonais. Puis la GT-COOL XPRESS qui fait son apparition en 1992 avec une structure monosock et son GEL apparent. Enfin, un an plus tard, arrive la GEL-LYTE V qui est une chaussure de course légère avec un amorti de très grande qualité et un chausson intégral pour un confort optimum. A noter que ce pack est aussi constitué d’une Gel-Quantum qui est un nouveau modèle running performance dont la semelle est dotée de la technologie GEL à 360°.

 

Mizuno revient à Roland-Garros

La marque Mizuno qui va célébrer son 110eme anniversaire en 2016, est également heureuse d’annoncer son retour cette année sur les courts internationaux de Tennis.

L’histoire de Mizuno dans le tennis a débuté en 1934, forte de ses 80 ans d’expérience, la marque Nippone revient en confiance  à la conquête du marché européen. La gamme que Mizuno propose se démarque par des critères d’exigence élevés.
Dans sa conception, l’accent a été mis sur la performance, la légèreté et la durabilité des produits. Les premiers tests effectués à travers l’Europe par des joueurs professionnels et professeurs de tennis d’expérience ont été très concluants.
Aujourd’hui, Mizuno est fier de vous présenter ses modèles destinés à la pratique du tennis, qui raviront un public à la recherche de confort et de sensations.

C’est lors de l’Open d’Australie qui débutera le 18 janvier,  que la marque  fera son entrée avec les nouveaux joueurs professionnels qu’elle accompagne.
Lors de ces derniers mois les joueurs ont testé les chaussures Mizuno à l’entrainement et lors de leurs premiers tournois. Après des retours convaincants,  ils ont validés leur désir de représenter Mizuno lors des tournois du Grand Chelem.

Mizuno est fier de vous présenter sa team composée du joueur croate Ivo Karlovic (Rang 21) et du chypriote Marcos Baghdatis (Rang 45) qui seront tous deux équipés en textile et chaussure Mizuno.
Les espagnols Roberto Bautista Agut et Albert Ramos-Vinolas ainsi que l’italien Simone Bolelli qui viennent compléter la team seront dotés de chaussures Mizuno.

Sur le circuit féminin, Yulia Putinseva (77) sera complètement équipée par la marque japonaise. Quant à l’australienne Jarka Gajdosova, elle jouera avec des chaussures Mizuno.

MIZUNO LANCE LA SYNCHRO MX

Pour son 110ème anniversaire, Mizuno célèbre arrive avec un nouveau silo, la Synchro MX.
Ce nouveau modèle est le fruit de plusieurs années de recherche et développement pour répondre à des demandes plus actuelles: une chaussure de running confortable au design épuré, munie d’un amorti qui favorise une utilisation variée. Sa polyvalence lui permet, d’être utilisée pour des sorties de running mais aussi pour des sessions d’entraînements en salle de sport

Tech’n the city

Photo Rémi Desclaux

Assistant Photo Juliette Cagnat

Style Zab Ntaka assistée de Sophie Aprile

Hair& Make Up Marie Reigniez

Modèles : Alexandra Lepoix et Romy Eisemberg

Les coulisses de Budoka No Kokoro

BUDOKA_NO_KOKORO_L_IMPRIMERIE

LeCloset a collaboré au magnifique projet de Frederick Carnet qui a réussi à immortaliser les plus grands maîtres d’art martiaux vivants à ce jour. Continuer la lecture de « Les coulisses de Budoka No Kokoro »