Ca ne nous rendra pas le Congo

A l’occasion de la sortie de ZOMBIE, le nouveau court-metrage de l’artiste, Komono réédite leur collaboration sortie il y a 3 ans. Une collection de solaires  en malachite mise en lumière à travers une série d’images shootées à Kinshasa, l’occasion de voyager au coeur de l’univers de l’artiste congolais.

Le modèle oversize Kitoko fait référence aux montures du roi Baudouin surnommé « Mwana kitoko ». La Dizzy est un clin d’oeil à Pierre Mandjeku, maître de la rumba. On ne présente plus Tshala Muana et sa danse Mutuashi et enfin Mujinga la mère de l’artiste.

Komono x Baloji

L’artiste pluri-disciplinaire belge d’origine congolaise, Baloji, a collaboré avec la marque d’accessoires pour accoucher de la collection capsule Komono x Baloji qui reprend l’élégance congolaise  entre rafinement et exubérance pour accompagner le dernier album de l’artiste, “64bits & Malachite” dont le premier extrait est le titre “Capture” sorti en septembre.

Un clip tourné à Kinshasa accompagne ce nouveau titre ; on peut y découvrir les modèles de la collaboration Komono x Baloji fièrement arborés par les protagonistes.

Ces quatre modèles plaqués or s’inspirent de la malachite et font références à des personnalités et artistes africains comme Dizzy, le légendaire guitariste congolais ou encore Tshala Muana, la Donna Summer nationale.