Archives de catégorie : Exhibition

SOYGLENNTAVU 10cover

Glen Fox & Tavu & Soy Panday @ DC’s Hub , Paris

maximilien N'Tary-Calaffard - 10 novembre 2017 - Actu - Exhibition - Kicks - Sneakers - All

Il y a de cela une semaine, DC shoes a invité les artistes Soy Panday, Glen Fox et Tavu à présenter leurs dernières oeuvres lors d’un vernissage au DC Hub.

Tous les 3 issus de la culture skateboard, les artistes nous ont baladé de Tokyo à Dubai, de Bordeaux à San Francisco, de galeries en  skateshops à travers leurs pièces originales.

Photos: David Manaud

derick_melander_tonic_the_ocean1

Diesel, transforme tes vieilles frusques en œoeuvre d’art !

maximilien N'Tary-Calaffard - 30 octobre 2017 - Actu - Exhibition - Fashion - All

Une vieille paire de chaussettes qui traîne ? Des fringues « old school » qui font de la peine ? Pas de panique ! Dès ce mercredi 11 Octobre, Diesel vous accueille comme vous êtes habillés dans l’une de ses 5 boutiques Parisiennes (Etienne Marcel, Mabillon, Le Marais, Victor Hugo, Opéra) et récupère tous vos vêtements de seconde main contre une surprise en boutique.
Une gigantesque collecte de vêtements jusqu’au 17 Octobre 2017 et dont les très nombreuses pièces seront transformées en œuvre d’art par l’artiste Derick Melander, le nouveau César américain des piles de linge. Puis exposés du 19 au 22 Octobre dans les sous-sols du Carreau du Temple pour le Salon International d’Art Contemporain YIA (Young International Artists) en parallèle de la FIAC…

Grâce à Diesel, dont le slogan « Fits better with compulsive shopping » propose aux acheteurs compulsifs de poursuivre dans leur addiction tout en aidant une jolie cause, non seulement vos anciennes fringues vont rentrer dans l’histoire de l’art, mais en plus vous allez pouvoir commencer à refaire votre garde-robe tout en faisant une bonne action !
L’œoeuvre de Derick Melander, entièrement réalisée avec des affaires usagées, sera en effet remise à l’association OTB (Only The Brave), la Fondation caritative à l’origine de déjà 170 projets d’aides sociales et humanitaires dans le monde, puis vendue au plus offrant afin de récolter des fonds.
Fidèle à l’ADN de Diesel, cette opération originale – réalisée en partenariat avec Technikart – est également un clin d’œil à sa nouvelle campagne #gowiththeflaw qui propose aux personnes ayant des défauts de les assumer au lieu de les combattre.  Ici L’acheteur compulsif qui sommeille en vous devient donneur compulsif, assumant ainsi pleinement ce défaut afin de le perfectionner.

Musée du quai Branly - Jacques Chirac. Affiche de l'exposition "Les forêts natales, arts d'Afrique équatoriale altantique". Du 3 octobre 2017 au 21 janvier 2018.

Commissaire : Yves Le Fur, Directeur du Département du Patrimoine et des Collections du musée du quai Branly - Jacques Chirac

L’Afrique équatoriale atlantique a donné aux arts africains quelques-uns de ses plus exceptionnels chefs-d’œuvre. De la puissance plastique des Fang à l’élégance naturaliste des Punu, panorama des principaux styles artistiques de cette vaste région. À travers une sélection d’œuvres emblématiques – et souvent uniques – de collections publiques et privées majeures, l’exposition propose d’en étudier les principaux styles, à la manière d’une histoire de l’art “classique”, et d’explorer les correspondances, mutations et particularités de la production artistique des artistes de cette région.

LES FORÊTS NATALES, Arts de l’Afrique Équatoriale atlantique.

maximilien N'Tary-Calaffard - 05 octobre 2017 - Actu - Exhibition - Sorties - All

L’Afrique équatoriale atlantique a donné aux arts africains quelques-uns de ses plus exceptionnels chefs-d’œuvre. De la puissance plastique des Fang à l’élégance naturaliste des Punu, panorama des principaux styles artistiques de cette vaste région. À travers une sélection d’œuvres emblématiques – et souvent uniques – de collections publiques et privées majeures, l’exposition du Quai Branly propose d’en étudier les principaux styles, à la manière d’une histoire de l’art “classique”, et d’explorer les correspondances, mutations et particularités de la production artistique des artistes de cette région.

PINK-FLOYD-THEIR-MORTAL-REMAINS-EXHIBITION-LOGO

Sennheiser édition spéciale « The Pink Floyd exhibition : their mortal remains »

maximilien N'Tary-Calaffard - 01 juin 2017 - Actu - Exhibition - High Tech - Music - All

Sennheiser lance une édition spéciale de son fameux casque MOMENTUM Wireless en l’honneur de l’exposition « The Pink Floyd Exhibition: Their Mortal Remains », rérospective consacrée au groupe de rock légendaire Pink Floyd au Victoria and Albert Museum de Londres. Partenaire audio officiel de l’événement, Sennheiser a crée pour l’occasion une expérience audio 3D des plus immersives, qui apporte une dimension supplémentaire aux visuels, aux enregistrements sonores et aux objets cultes retraçant l’extraordinaire carrière du groupe.

L’édition spéciale « The Pink Floyd Exhibition: Their Mortal Remains » du casque MOMENTUM Wireless célèbre à la fois la musique des Pink Floyd et leur travail graphique et visuel unique. momentumpf

Musée du quai Branly - Jacques Chirac. Affiche de l'exposition "La pierre sacrée des Māori". Du 23 mai au 1er octobre 2017. 

Le jade, aussi appelé pounamu en langue maori, est mis à l’honneur au musée du quai Branly – Jacques Chirac du 23 mai au 1er octobre 2017. Conçue par le Te Papa Tongarewa de Wellington et le iwi (clan familial) Ngāi Tahu, l’exposition met en lumière les très riches collections de jade du musée néo-zélandais. Une immersion dans la culture riche et vivante des Māori qui permet de comprendre l’origine du pounamu (composantes, variétés, histoires, mythes, …) ainsi que ses multiples usages, sa solidité remarquable, la beauté de ses ornements, sa préciosité ou encore ses diverses symboliques.

Cette exposition a été développée et présentée par le musée de Nouvelle-Zélande Te Papa Tongarewa et la tribu Ngāi Tahu.

LA PIERRE SACRÉE DES MAORI

maximilien N'Tary-Calaffard - 24 mai 2017 - Actu - Exhibition - Sorties - All

Le jade, aussi appelé pounamu en langue maori, est mis à l’honneur au musée du quai Branly – Jacques Chirac du 23 mai au 1er octobre 2017. Conçue par le Te Papa Tongarewa de Wellington et le iwi (clan familial) Ngāi Tahu, l’exposition met en lumière les très riches collections de jade du musée néo-zélandais. Une immersion dans la culture riche et vivante des Māori qui permet de comprendre l’origine du pounamu (composantes, variétés, histoires, mythes, …) ainsi que ses multiples usages, sa solidité remarquable, la beauté de ses ornements, sa préciosité ou encore ses diverses symboliques.

thumb_361_event_slide

MAIF Social Club

maximilien N'Tary-Calaffard - 01 mai 2017 - Actu - Exhibition - Société - Sport - All

Du 21 avril au 13 juillet, le MAIF Social club propose Sportmania, le sport toi azimuts, un programme inédit d’expériences contemporaines participatives à la croisée des sports, des arts et la culture, de l’innovation, du bien être.

Pendant 3 mois, le visiteur pourra découvrir un programme inédit d’expériences au cours desquels des artistes s’empareront des notions de performance sportive au sein d’une arène multisport pop digitale conçu par le collectif Visual System. En parallèle, initiations et ateliers gratuits de sport des plus traditionnels comme le Swissball aux plus originaux comme l’aérobic philosophique ou encore le book fighting seront à la disposition de tous.

HOME PAGE

NIKE CÉLÈBRE LE AIR MAX DAY AU CENTRE POMPIDOU

maximilien N'Tary-Calaffard - 27 mars 2017 - Actu - Exhibition - Fashion - High Tech - Kicks - Sneakers - Sorties - All

Samedi soir, le Centre Pompidou a servi de toile à une éblouissante projection qui retraçait les 30 années d’existence de la famille Air Max et présentait la dernière création : la Nike Air VaporMax. Le Centre Pompidou a joué un rôle considérable dans la création de la Air Max. Tinker Hatfield, le créateur visionnaire de la Nike Air Max 1 en 1987 a été influencé par l’architecture « inversée » inhabituelle de ce bâtiment emblématique lorsqu’il a conçu l’unité Air-Sole visible révolutionnaire de cette chaussure légendaire.

INSTA KISS MY AIRS PROJECTION

16668066_10155865527198065_1117420190_o

L’Afrique des routes au quai Branly

maximilien N'Tary-Calaffard - 17 février 2017 - Actu - Exhibition - Magazine - All

Bien que les livres d’histoire s’évertuent à nous faire croire le contraire, l’Afrique a constamment échangé avec les autres continents. Hormis la force et le travail via l’esclavage, elle a fourni savoir-faire, culture et richesses comme l’or et autres matières premières depuis des millénaires.

Ces faits indéniables sont retracés bien avant le 15ème siècle par le musée du quai Branly à travers sa dernière exposition, « L’Afrique des routes » en regroupant 300 pièces, sculptures, peintures et autres remontant jusqu’à la préhistoire. Celle-ci évoque les routes fluviales, terrestres ou maritime prouvant les échanges panafricains et extra-africains.

15302304_10155585977063065_2026133425_o

Tenue correcte exigée ou quand le vêtement fait scandale

maximilien N'Tary-Calaffard - 02 décembre 2016 - Actu - Exhibition - Fashion - Sorties - All

Le musée des arts décoratifs présente à partir d’aujourd’hui et ce jusqu’au 23 avril 2017 une exposition sur les scandales qui ont présidé les grands tournant de l’histoire de la mode du XIV âme siècle à nos jours. Robe volante, jupe pour homme, baggys, trop court, long ou ajusté, 300 pièces de toutes époques confondus retracent les infractions aux normes vestimentaires, aux codes et aux valeurs morales.

15271405_10155578831568065_539363324_o

Exposition Kunihiko Morigushi vers un ordre caché

maximilien N'Tary-Calaffard - 29 novembre 2016 - Actu - Exhibition - All

La nouvelle exposition de la maison de la culture du Japon à Paris rassemble pour la première fois 26 kimonos (du premier conçu en 1967 à celui spécialement réalisé pour l’exposition), 11 peintures et créations ornés de motifs géométriques hérités des arts graphiques européens qu’il a étudiés à Paris et de l’apprentissage traditionnel auprès de son père, Kakô Moriguchi, maître du yûzen. Elevé au statut de trésor vivant par les autorités japonaises, le maître perpétue et renouvelle la tradition de la teinture du tissu (Yûzen).

15224780_10155578831593065_1096251420_o 15225405_10155578831248065_505989100_o 15231453_10155578831473065_2103727600_o 15231672_10155578831353065_611158612_o 15231680_10155578831343065_1717867133_o 15231743_10155578831273065_1471098922_o 15233694_10155578831298065_41722609_o 15233714_10155578831508065_1319542849_o 15233793_10155578831238065_1313446610_o 15271348_10155578831673065_352944326_o 15271558_10155578831423065_714681312_o 15271673_10155578831483065_1134140555_o 15292719_10155578831433065_1154565143_o 15302430_10155578831303065_789792919_o 15302449_10155578831288065_1162789340_o 15225434_10155578831363065_1400583771_o 15271270_10155578831503065_627531183_o 15271669_10155578831373065_1576446103_o