Buzz

L’histoire du jean

Du 16 septembre au 8 novembre, la Galerie Canesso inaugure une exposition qui présentera en avant première les toiles du « Maestro della tela jeans ».

Sous ce nom se cache un peintre italien anonyme du XVIIe siècle. Une exposition où seront présentés 8 tableaux dans lesquels on découvre de manière récurrente une étoffe bleue dont la trame, composée de fil blanc, montre la structure typique de la futaine de Gênes, dite jeans aujourd’hui. Une découverte qui remet en cause l’histoire du denim nous montrant clairement que le jean, symbole des temps modernes, fut apprécié bien avant le XIXe siècle.

En découvrant les toiles de ce peintre italien, Maurizio Canesso, fondateur de la galerie, a immédiatement voulu relier la peinture à un créateur contemporain. Collaborer avec Marithé + François Girbaud est alors apparu comme une évidence. On leur doit notamment l’invention du Stonewash, l’apport du sportswear, le lancement mondial du stretch, le concept « Metamorphojean », la naissance de « Spqrcity »…

L’idée de graver au laser dans un denim du XXIe siècle une toile du XVIIe siècle s’est imposée à François Girbaud. Le jean est entré dans les oeuvres de ce peintre italien et aujourd’hui par la technologie WattWashtm l’oeuvre est gravée dans la toile de jean

.Maestro della tela Jeans jeune garçon PRESSEZoom_Tissus

Cette nouvelle technologie, répond aux préoccupations de notre temps, à la prise de conscience de la consommation démesurée de l’eau faite par l’industrie du jean. C’est une véritable révolution puisqu’elle permet d’économiser 97,5 % d’eau.

Cette exposition a pour ambition de comprendre dans quel contexte s’est développé l’art si original de ce peintre que l’on vient de découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*